Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Importations du Sénégal : L’Ansd note une contraction de 34,1% en juin 2019

Les importations au cours de la période sous revue, sont évaluées à 276,4 milliards de FCFA contre 419,5 milliards de FCFA au mois précédent, soit un repli de 34,1%.

Dans un document reçu au Journal de l’économie sénégalaise (Lejecos), l’Agence nationale de la statistique et de la démographie(Ansd) souligne que cette contraction est imputable à celle des achats à l’extérieur de tubes, tuyaux et accessoires (-89,0%), de froment et blé (-75,2%), d’autres véhicules terrestres (-62,1%).

Par ailleurs, explique l’Ansd, l’absence d’importation d’huile brute de pétrole au cours de la période sous revue contre 60,1 milliards de FCFA au mois précédent a renforcé ce repli des importations. Cependant, cette baisse des importations a été modérée par le relèvement des achats à l’extérieur d’autres matériels de transport (6,2 milliards de FCFA contre 0,7 milliard de FCFA) et de métaux communs (+32,9%). «Comparées au mois de juin 2018, les importations ont connu une baisse de 17,5%.

 Leur cumul à fin juin 2019 s’est établi à 1983,4 milliards de FCFA contre 1897,9 milliards de FCFA pour la période correspondante en 2018, soit une hausse de 4,5% », précise-t-on.

Les principaux produits importés, au cours de la période sous revue, sont les produits pétroliers finis (33,4 milliards de FCFA), les autres machines et appareils (25,5 milliards de FCFA), les métaux communs (22,5 milliards de FCFA), le riz (15,5 milliards de FCFA) et les produits pharmaceutiques (12,7 milliards de FCFA).

Les principaux fournisseurs du Sénégal sont la France (17,1%), la Chine (13,3%), la Belgique (6,2%), les Pays-Bas (5,1%) et l’Inde (5,0%).

Le solde commercial s’est établi à -148,1 milliards de FCFA au mois de juin 2019, contre -228,1 milliards de FCFA au mois précédent. Cette amélioration du solde est expliquée par la réduction du déficit vis-à-vis du Nigéria (-0,4 milliard de FCFA contre -60,5 milliards de FCFA au mois précédent), de la France (-44,3 milliards de FCFA contre -80,4 milliards de FCFA au mois précédent) et de la Russie (-2,4 milliards de FCFA contre -12,6 milliards de FCFA au mois précédent).

Cependant, la réduction de l’excédent vis-à-vis du Mali (+12,3 milliards de FCFA contre +23,5 milliards de FCFA au mois précédent) a atténué cette amélioration du déficit de la balance commerciale.

Le cumul du solde, à fin juin 2019, s’est amélioré pour s’établir à -950,7 milliards de FCFA contre -1081,0 milliards de FCFA pour la période correspondante en 2018.
Mariama Diallo


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.