Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Guinée-Bissau : le chinois CNOOC devient majoritaire dans des projets pétroliers

L’explorateur australien de pétrole et de gaz FAR Ltd, détenteur des participations dans des licences de forages pétroliers au large des côtes de la Guinée-Bissau, annonce l’entrée de la China National Offshore Oil Corp dans deux projets où il est partenaire. Un intérêt grandissant des majors de l’industrie pétrolière pour ce petit pays lusophone d’Afrique de l’Ouest.

En Guinée Bissau, la compagnie nationale chinoise China National Offshore Oil Corp (CNOOC) vient d’acquérir des parts dans des projets d’exploration pétrolières. Le groupe australien FAR Limited a annoncé l’approbation de la demande de transfert de la participation de 55,55% dans les licences pétrolières Sinapa et Esperanca au large de la Guinée-Bissau au chinois CNOOC. L’acquisition concerne des licences détenues par le suédois Svenska Petroleum Exploration GB dont les parts seront ramenées à 23,03 % au profit de la filiale du groupe chinois CNOOC en Afriquen devenu, l’actionnaire majoritaire du projet. Svenska Petroleum Exploration GB est une unité de Petroswede AB d’origine saoudienne. La CNOOC est l’une des plus grandes sociétés indépendantes d’exploration, de production de pétrole et de gaz au monde. L’australien FAR conservera sa participation de 21,42% dans chacune des deux licences.
 

Gagner la confiance des investisseurs

Par cette transaction, la société chinoise s’offre également la possibilité de devenir l’opérateur de la coentreprise après la fin de la prochaine campagne de forage en mer, précise le communiqué de la compagnie australienne FAR. La participation de la CNOOC devrait être convertie à 50% en cas de découverte commerciale estime l’australien.

«L’entrée dans le projet d’une société pétrolière telle que CNOOC montre la confiance qu’inspirent les explorations en Guinée Bissau», a déclaré Cath Norman, la directrice générale de FAR.

Les partenaires considèrent que CNOOC apporte une importante contribution au projet en termes d’expertise, d’expérience technique et opérationnelle. Les différentes parties devraient procéder prochainement à la finalisation des détails des plans de forage. Celui-ci devrait débuter l’année prochaine. Une découverte et une production pétrolière qui, si elles s’avèrent effectives, peuvent propulser  dans une nouvelle ère. Le pays de moins de deux millions d’habitants, coincé entre le Sénégal et la Guinée Conakry, demeure toujours dans le top 10 des pays les moins avancés dans les classements mondiaux.

 

AfriqueLatribune


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.