Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Élections locales : le coup politique que prépare l’AFP

La coalition Benno Bokk Yakaar (mouvance présidentielle au Sénégal), risque d’aller aux élections locales du 1er décembre prochain en rangs dispersés. Et Kaolack ne risque pas de faire exception. Une source proche du parti du président de l’assemblée nationale à Kaolack a confirmé à SeneNews qu’une candidature de l’Afp était en gestation.

Moustapha Cissé Lô, premier vice-président de l’Assemblée nationale, membre fondateur du parti présidentiel, a lancé sa propre coalition politique (« And Ak Wa Ndakaarou Défar Dakar ») pour aller à la conquête de la mairie de Dakar.

D’autres militants qui se sentent frustrés, ont mis sur pied un mouvement dénommé « Sénégal Debout », et ont promis d’aller aux locales, alors qu’à Pikine (quartier dans la banlieue de Dakar) et dans quelques autres localités du pays, des Républicains de la « première heure » se déchirent.

L’Alliance pour la République (Apr, parti au pouvoir) marche vers les locales dans un contexte socio-politique tendu avec, notamment, la polémique sur la gestion du pétrole et du gaz sénégalais.

À Kaolack depuis bien longtemps, les choses ne sont pas au beau fixe quant aux relations entre partis de la mouvance présidentielle. Selon nos informations, une candidature de l’Alliance des forces de progrès (Afp) de Moustapha Niass serait en gestation. Cette candidature risque de croiser plusieurs autres candidatures.

Rappelons qu’aux élections locales de 2014, le député progressiste Khoureissy Niass et d’autres caciques de l’APR comme la vice présidente de l’assemblée nationale Awa Gueye avaient mis en place une liste parallèle avant d’être ramenés à la raison par une médiation à 24 heures des dépôts au niveau de la Préfecture.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.