Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Meïssa Mahécor Diouf à l’opposition : « En réalité nous avons en face de nous des acteurs de mauvaise foi qui semblent être à la solde de compagnies pétrolières étrangères. »

Le soulèvement de l’opposition sur nos ressources naturelles, notamment les contrats pétroliers et gaziers ne laisse point insensible Meïssa Mahécor Diouf. Le responsable de l’Alliance pour la République dans le département de Fatick n’y est pas allé avec le dos de la cuillère pour asséner ses vérités à certaines franges de l’opposition : « En réalité nous avons en face de nous des acteurs de mauvaise foi qui semblent être à la solde de compagnies pétrolières étrangères », a-t-il laissé entendre.

À en croire le président de la Plateforme d’accompagnement des jeunes du Sénégal (Pajes), les intérêts du Sénégal sont préservés au regard des parts cumulées de l’État et de Petrosen dans les dits contrats pour un pays dont le bassin n’avait pas généré de découvertes majeures au moment de leur signature. Poursuivant son argumentaire, il explique que l’article 58 du code pétrolier protège d’emblée le tissu industriel sénégalais :  » visiblement notre opposition esquive royalement le débat sur les opportunités qu’offre la loi sur le contenu local, en ce sens que le contenu local redynamise l’industrie, diversifie l’offre de service, booste l’emploi et renforce les capacités du personnel sur toute la chaîne de valeur pétrolière et gazière. Ainsi nous suggérons au President Macky Sall de ne pas céder à la pression et de poursuivre les mesures fortes prises jusque là pour protéger le Sénégal.

Parlant des voix discordantes notées ces derniers temps dans le camp présidentiel, Meïssa Mahécor Diouf d’inviter ses « camarades de parti à plus de cohésion pour faire face à cette opposition en mission commandée. Mais malheureusement, la loyauté trébuche et la solidarité n’est plus de mise. Certains de nos camarades s’efforcent par divers moyens à gérer leur image au détriment des enjeux de l’heure. Je pense qu’on doit retourner à nos valeurs et forces d’antan : dignité, solidarité et travail », conclura-t-il…

senegaldirect avec dakaractu

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.