POURQUOI LAISSEZ VOUS COLAS NOUS PROVOQUER?

 Je suis de ceux qui pensent que COLAS n’est pas revenu à THIAWLENE sans une implication d’une force tapie dans l’ombre. D’emblée je dirai que toutes les autorités sont complices de cette forfaiture qui n’est en réalité que défiance et provocation. Inutile de tympaniser tout le monde avec des slogans de début de règne qui vont disparaître comme beurre au soleil. En définitive ces autorités qui nous parlent d’améliorer notre cadre de vie n’ont la main lourde que contre les populations vulnérables. Sinon comment cette entreprise banie moins de six mois avant revienne avec plus de produits nocifs plus d’arrogance et plus d’assurance ? Où sont les autorités qui parle de zéro déchet ( boutitou dieune) quand une entreprise vient mettre un produit toxique à dix mètres des habitations? C’est triste dangereux et nous laisse perplexe quant à la protection du cadre de vie des populations. Le peuple est laissé à elle-même, le peuple est piétiné bafoué presque insulté non pas par COLAS mais par ceux là qui devaient le protéger…une honte rien de plus. À quoi sert le nettoyage des rues quand l’atmosphère est pollué ? La lutte de thiawlene n’a jamais été contre une personne ou une entreprise, c’est une lutte pour ne pas cohabiter avec le bitume,et ils ont mis plus de bitume, une lutte pour ne pas voir les cas de cancer augmenter dans le voisinage, une lutte pour le respect une lutte pour la dignité,donc. Aussi l’absence de réaction des autorités ne nous fera pas dévier de notre ligne de conduite, car contrairement au camp d’en face nous respectons notre république, nous sommes pour l’égalité de tous devant la loi , ce que vous comprennez pas c’est que ce pays appartient à tous et tout un chacun à le devoir de protéger toute parcelle de ce pays contre les prédateurs des temps modernes. Un plan d’action pacifique sera déroulé et ne vous trompez pas encore, l’intimidation n’a jamais prospéré et ne passera pas. Cette lutte sera menée jusqu’au bout nous ne voulons pas d’un dépôt de bitume devant nos fenêtres.

Dr Babacar Ndiaye Amdy Diouf Habitant de Rufisque
 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.