Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Oustaz Taib Socé : « Les nafilas ne sont pas obligatoires… »

 

Durant tout le mois béni du Ramadan, des prières surérogatoires (nafilas) sont pratiquées en méritoires, vu les avantages « incommensurables » qu’elles renferment. Sur ce, beaucoup proposent des « nafilas » pour chaque nuit.

« Celui qui a l’intention d’effectuer ces nafilas, peut les effectuer. Par contre celui qui a déjà effectué peut néanmoins continuer ses prières surérogatoires selon le nombre de rakkas qu’il désire. »

Toutefois, il y a lieu de les distinguer des 13 rakkas effectués par le Prophète Mohammed (s.a.s) traditionnellement après chaque prière du soir (cishâ) qui sont constitués de 10 rakkas ainsi que de shafac (2 rakkas) et witr (1 rakka).

Durant le mois de Ramadan, ces prières surérogatoires deviennent des pratiques traditionnelles renforcées et se tiennent en assemblée dans les mosquées sous la direction d’un imam. Mais est- ce une obligation ? Des éclaircissements dans cet entretien avec Oustaz Taïb Socé, prêcheur à la RFM.

 




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.