Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Habitat décent pour tous: Fann, Gueule Tapée, Medina, Fass et Colobane pour un foncier à équidistance entre les riches et les pauvres

Dans une lettre ouverte adreséé a son excellence le president de la republique les populations de Fann, Gueule Tapée, Medina, Fass et Colobane ont relevé  les cinq initiatives majeures  du chef de l’etat lors de son adresse a la nation pour parachever son second mandat.   Il s’agit du Programme zéro bidonville, du Programme zéro déchet et du Programme villes créatives qui replacent les industries culturelles au cœur de la Cité a  travers trois programmes sectoriels à l’échelle nationale.
Ces populations disent  par ailleurs bien noté les fermes instructions portant sur la mise en œuvre de la deuxième phase du Plan d’Action Prioritaire du Plan Sénégal Émergent (PSE), dénommé PAP II.  Il s’agit, entre autres, de construire cent mille (100.000) nouveaux logements sur toute l’étendue du territoire, pour un investissement global de cinq cents milliards de francs CFA (500 milliards F CFA). La concrétisation de ce programme fort structurant améliorera significativement, de par ses champs d’actions diverses et ses impacts multiples un rayonnement à large spectre, la qualité de vie des populations. La résultante majeure de cette belle initiative sera, inéluctablement, la promotion d’un habitat décent, pour tous, et une meilleure qualité de vie pour les populations en particulier celles qui sont les plus démunies. 
Ainsi dans leur lettre adressée auPrésident de la République elles sollicitent pour l’entame de cet important chantier dans les  localités de Fann, Gueule Tapée, Medina, Fass et Colobane. 
“Au-delà d’être éligible sur la base de votre critère de 10 mille habitants, nous émanons ce souhait, au motif singulier que nous avions tout cédé à la Nation depuis plus d’une soixantaine d’années”.
“Pour rappel :
Nos contributions foncières ont permis historiquement l’édification de : l’Université Cheikh Anta Diop, le Lycée Maurice Delafosse, la Place de l’Obélisque, la Maison Douta Seck, le Camp Samba Diery Diallo, la Cité Police, le Musée Dynamique, l’IFAN, le Jardin Botanique, les Hôpitaux (Fann et Repos Mandel), l’Ecole Supérieure Polytechnique, le Camp Claudel, la cité Claudel, le Magic Land, les hôtels Terrou Bi et Radisson Blu”.
” Maintenant, nos Terres sont devenues du Foncier Urbain, une Marchandise dont nous n’avons pas le prix. 
La spéculation foncière, terreau favorable pour les hommes d’affaires, nous oblige à céder nos maisons et surtout nous rend vulnérables socialement et émotionnellement. A ces maux, s’ajoute notre transformation presque tacite en marginaux sociaux”.

Les habitants qui s’inscrivent dans la logique du chef de l’etat disent soutenir son combat contre ces prédateurs dont la devise semble être : « Le foncier urbain pour les riches et le foncier rural pour les pauvres ! » en appelle a la  très haute bienveillance du president afin de préserver leur patrimoine et assurer la survie d’un pan non négligeable de l’Identité nationale : « Terres de Lébous et Terres d’accueil »
” Oui, il est possible avec votre « Baraka » comme « la Cité Baraka » symbole de votre solidarité sans limites que nous saluons unanimement. Cette cité aux 210 familles avec 1600 sénégalaises et sénégalais est la preuve de votre audace et de votre dimension de Grand Homme d’Etat “. 
” Excellence Monsieur le Président de la République,
Nous avons le Canal Boulevard de la Gueule-Tapée avec comme fonction le drainage des eaux usées. Il est fermé sans entretien depuis plus de 25 ans et est qualifié à juste titre de bombe sanitaire et écologique, du fait de la pollution de l’air et celle de la nappe phréatique.
L’autre Canal 4 qui était conçu et mise en œuvre avant notre Indépendance dont la vocation était juste de permettre le ruissellement des eaux de pluie afin  de lutter contre des inondations d’antan. Actuellement, à l’heure des Emergences, ce canal est notre « dépotoir de Mbeubeuss ». Il est sujet à de grands préjudices : moustiques, dégradations, perte d’attractivité. S’y ajoutent les eaux stagnantes induites par l’arrêt de l’écoulement vers la mer depuis plus d’une trentaine d’années”. 
Ils rappellent toujours dans la lettre que ce  canal 4 qui s’étend sur une longueur d’au moins un kilomètre (1 km) et sur une largeur de trente mètres (30m), une belle surface urbaine qui pourrait, après remblaiement et aménagement technique, accueillir des immeubles modernes de minimum de 10 étages ainsi que des espaces de vie. 
Un comité scientifique local a ete mis en place  pour contribuer à la faisabilité des 100 000 logements ainsi qu’aux autres réalisations comme le PSE-Vert, la formation professionnelle, le financement et le cadre de vie.
” Excellence Monsieur le Président de la République, nous sommes ce Peuple, qui a pour seul But de continuer, à vivre ici dans nos Terres avec un cœur pétri de cette Foi en la Nation Sénégalaise “.

Ibrahima BA Euso
Expert IT, Coordonnateur du comité scientifique


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.