Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

VIDEO – 16 février 1994 : la fameuse affaire des six policiers étaient sur le Boulevard De Gaulle

Ce jeudi 16 février, les Sénégalais se souviennent de cette journée de 1994 qui fait date dans l’histoire politique du pays. Et ce, à cause des événements malheureux qui avaient ému plus d’un compatriote, avec à la clé la mort de six policiers.

 

16 février 1994 – 16 février 2019, voilà 18 ans que des événements douloureux avaient secoué la vie politique du Sénégal. Cette page sombre, tirée de Archipo, rappelle qu’à l’origine d’une crise qui sévissait au Sénégal en 1994, un fiasco politique qui n’avait épargné aucun secteur de la vie nationale. Au plan politique d’abord, depuis près d’une décennie, le refus obstiné d’envisager l’alternance avait installé le Sénégal dans un cycle ininterrompu de contentieux électoraux. Au plan socio-économique, l’échec était patent. L’adoption le 16 août 1993 d’un plan d’urgence, qui prétendait redresser la banqueroute, imposait aux travailleurs et citoyens des sacrifices quasi insupportables. Au plan éducatif, la démission notable des pouvoirs publics avait fini de désintégrer un système qui ne saurait remettre en état les dernières concertations sur l’enseignement supérieur.

L’appel à un dialogue entre différents acteurs de notre devenir collectif, lancé par feu El Hadj Abdou Aziz Sy n’a pas connu les résultats escomptés, rappelle dans Leral.net Makhary Mbaye, auteur d’un mémoire de Maîtrise sur le mouvement des Moustarchidines Wal Moustarchidates à l’Ucad, Département Arabe, en 2002. Tout laissait croire que l’Etat s’employait à créer un embrassement généralisé sans se préoccuper outre mesure des implications sociales graves qui risquaient d’en découler. Et comme pour refuser la fatalité d’une déliquescence à laquelle il n’a nullement participé, le syndicat des travailleurs avait conduit trois grèves générales en vue de défendre ses intérêts fondamentaux.

 

Tous ces facteurs vont concourir tant soit peu à l’organisation d’un meeting sous l’initiative de la Coordination des forces démocratiques (Cfd), le 16 février 1994. Présidée par les ténors de l’opposition à l’époque, à savoir Me Wade et Landing Savané, la rencontre connut la participation des Moustarchidines membres de la Cfd. A la fin de sa communication au meeting, le secrétaire général du Pds, comme pour satisfaire la demande de la masse, laissera entendre : ‘Vous voulez marcher, eh bien marchez’.

 

La marche à travers les grandes avenues de la capitale sénégalaise va dégénérer : Sept personnes, dont six policiers, seront tuées à l’arme blanche, en plus des blessés du côté des manifestants. Plus de 150 membres du mouvement des Moustarchidines sont arrêtés ; de même que des membres des partis de l’opposition qui vont rejoindre leur leader en prison dont Serigne Moustapha Sy, arrêté le 30 octobre 93. Ces Moustarchidines et Moustarchidates seront incarcérés dans les prisons de Dakar et Rufisque où ils vont rester des mois avant de bénéficier d’un non-lieu. L’un d’eux d’ailleurs succomba à la torture dans les locaux de la police. Il s’agit de Lamine Samb, membre de la section de Niarry Tally à Dakar.

 

Le même jour, le ministre de l’Intérieur, de l’époque, Djibo Kâ, lors d’une déclaration télévisée, annonce par décret numéro 001123 du 17 février 94 l’interdiction sur tout le territoire national des activités du mouvement des Moustarchidines.

 

La politique de la main tendue de Diouf

 

‘Fidèle à sa politique de la main tendue’, comme l’affirme son Premier ministre, Habib Thiam, le chef de l’Etat rencontre opposants et syndicalistes. Au même moment, à l’initiative de son principal rival, Abdoulaye Wade, trois partis de l’opposition ‘se concertent’ avec les mêmes personnes afin de parvenir à un ‘pacte de paix sociale’.?Si l’objectif recherché paraît le même, la méthode préconisée pour y parvenir est différente. Pour l’opposition comme pour le pouvoir, elle interdit dans l’immédiat un remaniement ministériel attendu et qui devrait voir le retour de M. Wade au gouvernement.

 

Secrétaire général du Parti démocratique sénégalais (Pds), Me Wade sera reçu par le président Diouf, le 5 janvier. Il n’avait pas écarté un retour au gouvernement qu’il avait quitté en août 1992, quinze mois après y être entré, pour être candidat sans succès, pour la troisième fois, à l’élection présidentielle de février 1993. ?L’idée de la ‘concertation nationale’ a été lancée par ‘Bokk Sopi Senegaal’ (changer ensemble le Sénégal), nouvelle structure politique dont il est le président et qui réunit, outre le Pds, le Parti africain pour la démocratie et le socialisme (Pads) et le Mouvement pour le socialisme unifié (Msu). Comme Me Wade, les dirigeants du Pads et du Msu, Landing Savané et Babacar Sané, avaient été inculpés d’‘atteinte à la sûreté de l’Etat’, avant de bénéficier d’un non-lieu, pour les émeutes du 16 février 1994.

 

‘Bokk Sopi Senegaal’ était né de divergences au sein de la Coordination des forces démocratiques (Cfd), une alliance de cinq partis de l’opposition dont l’objectif était l’alternance politique pour sortir le Sénégal de la crise.

 

 Partager

 Tweeter

 Partager

 Partager

 

 

 

11 Commentaires

Auteur

Oumar09

En Février, 2012 (03:27 AM)

Si President Diouf avait elimine wade, ca aurait fait beaucoup du bien au Senegal.

  

 

 

Auteur

Mo

En Février, 2012 (03:28 AM)

Aux immigres il faut verifier la double vote

go to the webside check in local and oversea

  

 

 

Auteur

Wade2012

En Février, 2012 (03:33 AM)

POEME A NOTRE CANDIDAT MAITRE WADE

On ne change pas une équipe qui gagne

Mais d’où vient cette puissance ?

Cette intensité que tu as laissée exploser.

C’est le lion Teranga qui dormait En toi (Grand baobab) 

Depuis ce jour, il est réveillé,…

le premier coup est souvent le meilleur.

Pour exister, il faut être, et être c’est rester en éveil.

Ce lion,en or, sa force ,le stratège,Il travaille

Parcourant le désert, à la recherche d’un adversaire

Tel sera ton destin Abdoulaye Wade,

Tu dois vaincre la tète haute, tous tes ennemis,

ce rocher qui soudain se dresse en pleine mer tranquille

Et qui pourrait transpercer le navire.

Tu n’as pas droit à l’échec, ni à l’abandon

Car tu portes le nom de ton peuple,

Ce peuple qui s’est battu pour la victoire 2000,2007.

Face à l’arsenal de l’opposition

L’homme du19 mars 2000, décroche toutes les victoires

L’action politique est une mission

Il faut accepter tout ce qu’on subit

Pour pouvoir continuer d’avancer,

Pour que tout ne soit pas fini,

Pour qu’on puisse toujours rêver.

Pour que ton nom sonne dans l’éternité,

Comme nos grands rois du senegal :

Alboury Ndiaye ,lat dior,Coumba Ndoffène

Maat Sine,Ndiadiane Ndiaye…..

Nous votons Maitre Wade
 

  

 

 

Auteur

Am

En Février, 2012 (03:36 AM)

A quoi servent les manifestations dits “pacifiques” ?

Le combat juridique est perdu, allez au élections tout en étant vigilant sur le déroulement du processus électoral. Si Wade décide encore de piétiner la volonté populaire, les leadeurs politiques de l’opposition pourront se hisser en généraux de l’armée populaire: rébellion.

A quoi servent les manifestations dits “pacifiques” ?

Le combat juridique est perdu, allez au élections tout en étant vigilant sur le déroulement du processus électoral. Si Wade décide encore de piétiner la volonté populaire, les leadeurs politiques de l’opposition pourront se hisser en généraux de l’armée populaire: rébellion.

A quoi servent les manifestations dits “pacifiques” ?

Le combat juridique est perdu, allez au élections tout en étant vigilant sur le déroulement du processus électoral. Si Wade décide encore de piétiner la volonté populaire, les leadeurs politiques de l’opposition pourront se hisser en généraux de l’armée populaire: rébellion.

A quoi servent les manifestations dits “pacifiques” ?

Le combat juridique est perdu, allez au élections tout en étant vigilant sur le déroulement du processus électoral. Si Wade décide encore de piétiner la volonté populaire, les leadeurs politiques de l’opposition pourront se hisser en généraux de l’armée populaire: rébellion.

A quoi servent les manifestations dits “pacifiques” ?

Le combat juridique est perdu, allez au élections tout en étant vigilant sur le déroulement du processus électoral. Si Wade décide encore de piétiner la volonté populaire, les leadeurs politiques de l’opposition pourront se hisser en généraux de l’armée populaire: rébellion.

A quoi servent les manifestations dits “pacifiques” ?

Le combat juridique est perdu, allez au élections tout en étant vigilant sur le déroulement du processus électoral. Si Wade décide encore de piétiner la volonté populaire, les leadeurs politiques de l’opposition pourront se hisser en généraux de l’armée populaire: rébellion.

A quoi servent les manifestations dits “pacifiques” ?

Le combat juridique est perdu, allez au élections tout en étant vigilant sur le déroulement du processus électoral. Si Wade décide encore de piétiner la volonté populaire, les leadeurs politiques de l’opposition pourront se hisser en généraux de l’armée populaire: rébellion.

A quoi servent les manifestations dits “pacifiques” ?

Le combat juridique est perdu, allez au élections tout en étant vigilant sur le déroulement du processus électoral. Si Wade décide encore de piétiner la volonté populaire, les leadeurs politiques de l’opposition pourront se hisser en généraux de l’armée populaire: rébellion.

  

 

 

Auteur

Amilcar Cabral Fashoda

En Février, 2012 (03:38 AM)

 :haha:  A VOS LANCES PIERRE GARNIES DE BILLES ET DE PLOMB CHEVROTINE CALIBRE DOUZE  :up:  :up:  :up: 

  <img  data-cke-saved- src=data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAIAAAAAAAP///yH5BAEAAAAALAAAAAABAAEAAAIBRAA7 data-src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif"  src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">   SI VOUS NE POUVEZ PAS ENTENDRE LES TAMBOURS DE GUERRE, ILS VOUS FAUT ETRE SOURD  :haha: 

 :haha:  MAIS PLUS SOURD QUE VOTRE GORGUI SATANISTE DEUMEU VENU DE GOMORRHE.  :haha:  :haha:   <img  data-cke-saved- src=data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAIAAAAAAAP///yH5BAEAAAAALAAAAAABAAEAAAIBRAA7 data-src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif"  src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  

  <img  data-cke-saved- src=data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAIAAAAAAAP///yH5BAEAAAAALAAAAAABAAEAAAIBRAA7 data-src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif"  src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">   Y A NA MARRE  :up:   <img  data-cke-saved- src=data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAIAAAAAAAP///yH5BAEAAAAALAAAAAABAAEAAAIBRAA7 data-src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif"  src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  

  

 

 

Auteur

Bassirou

En Février, 2012 (04:34 AM)

j etais labas vers 16h apres un rassemblement des moustachidines au allees du centenaire apres le discours de wade qui disait personnes ne peut interdire a quiconque de marcher j ai vu les jeunes moustachidines sortir des gourdins qu ils guardaient derriere les immeubles j ai pris peur mais avant d arriver chez moi tout a cote a gibraltar j ai entendu les detonations des grenades mais a la facon dont elles se repetaient on pouvait predir l horreur on dirait que le caisse a grenades a brule. Mais plus tard pour avoir le coeur net j ai passe devant la banque de l habitat il y avait un fougonnette brule et la voiture d incendie des pompiers qui lavait la chaussee a cause du sang

  

 

 

Auteur

Jammma

En Février, 2012 (04:38 AM)

Je vote 

tu votes

Il vote

Nous votons

Vous votez 

Ils degagent. :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet: :):):):):):):):):):)

  

 

 

Auteur

Honte

En Février, 2012 (06:36 AM)

A quoi servent les manifestations dits “pacifiques” ?

Le combat juridique est perdu, allez au élections tout en étant vigilant sur le déroulement du processus électoral. Si Wade décide encore de piétiner la volonté populaire, les leadeurs politiques de l’opposition pourront se hisser en généraux de l’armée populaire: rébellion.

A quoi servent les manifestations dits “pacifiques” ?

Le combat juridique est perdu, allez au élections tout en étant vigilant sur le déroulement du processus électoral. Si Wade décide encore de piétiner la volonté populaire, les leadeurs politiques de l’opposition pourront se hisser en généraux de l’armée populaire: rébellion.

A quoi servent les manifestations dits “pacifiques” ?

Le combat juridique est perdu, allez au élections tout en étant vigilant sur le déroulement du processus électoral. Si Wade décide encore de piétiner la volonté populaire, les leadeurs politiques de l’opposition pourront se hisser en généraux de l’armée populaire: rébellion.

A quoi servent les manifestations dits “pacifiques” ?

Le combat juridique est perdu, allez au élections tout en étant vigilant sur le déroulement du processus électoral. Si Wade décide encore de piétiner la volonté populaire, les leadeurs politiques de l’opposition pourront se hisser en généraux de l’armée populaire: rébellion.

A quoi servent les manifestations dits “pacifiques” ?

Le combat juridique est perdu, allez au élections tout en étant…

  

 

 

Auteur

Das

En Février, 2012 (08:16 AM)

J’avais 11 ans et cet incident m’avait traumatisé à l’époque et il m’a fallu longtemps pour oublier la violence relatée à la tv à l’époque, les trompettes de la sonnerie aux morts raisonnent encore à mes oreilles .. ATTENTION à ce kon fait voir aux enfants ca peut choquer  :sad: 

  

 

 

Auteur

Fataliku

En Février, 2012 (08:35 AM)

Ndeysaan je me rapel 1 certain moustapha dieng faisait partie des victimes policieres ce mercredi sanglant 

Yalna len yalaxare aldianatul firdawsi gnom akgnalen fa djitou ak gnalen fa fek yep nak barkep mouhamed saw

  

 

 

 

  1. Auteur

    Wade Franc Maçon Satan

    En Février, 2012 (03:25 AM)

    wade dictateur franc maçon diable satan a les mains remplies de sang!!! il croupira en enfer!!!!!

      

     

     

    • Jeff

      En Février, 2012 (04:13 AM)

      et pourquoi mettre la photo d’un policier français, autant ne pas mettre de photo dans ce cas, vu qu’on cherche souvent a établir un rapport entre l’image et le texte. faudrait juste rappeler à certains que la police n’est pas notre ennemie, ils sont la pour assurer la sécurité des citoyens et servir un gouvernement qui est garant de l’ordre et de la justice, peu importe sa couleur politique. ce sont des pères de familles, des frères et cousins, donc évitons de les mener à nos querelles politiciennes. parce que dans les pays ou la police ou bien d’autres corps en uniforme, ce sont mêlés aux affaires politiques, ça a souvent fini par une dictature, ou autre forme de tyrannie. donc aux membres de l’opposition d’être d’abord garant de la sécurité dans les manifestations qu’ils organisent, s’ils sont incapables de canaliser des éléments fauteurs de troubles, casseurs ou agresseurs, dans ce cas qu’ils respectent la police quand il essaie de limiter les dégâts, en leur interdisant par exemple l’accés au centre ville de dakar. tanor dieng lui même donnait des ordres aux policiers quand ils étaient au pouvoir. ceci montre l’absurdité de la situation quand on s’en prend à ces gens que l’on devrait témoigner du respect, respectons leur neutralité, encourageons les dans leur fonction de garant notre bien vivre. je ne suis ni avec l’opposition, ni avec le pouvoir, parce que je n’attend rien, mais de grâce, à cette opposition qui organise des manifestations chaque jour et chaque heure, vous en avez le droit, mais respecter les biens d’honnêtes citoyens en canalisant d’avantage vos éléments fauteurs de trouble, ou juste en évitant d’attiser le feu ou la colère légitime qui en eux. wa salam

        

       

       

       

    • Xeme

      En Février, 2012 (08:38 AM)

      et jusqu’à ce jour les tueurs ne sont pas arrêtés parce que tout simplement il s’agissait d’une infiltration de la marche. les méthodes bolcheviques étaient entrain d’être expérimentées au sénégal. et depuis les exemples se multiplient.

        

       

       

       

    • Id

      En Février, 2012 (05:02 AM)

      si ces souvenirs ne nous encouragent pas à pousser jusqu’au bout, ils ne devraient pas nous décourager. quand un seul sénégalais perd sa vie au cours d’une révolte/manifestation, qu’il soit civil ou militaire, l’obligation devient de s’assurer qu’il n’est pas mort pour rien. 
      il faut retenir que ces évènements de février 1994 étaient favorisés par un climat socio-économique tendu. la dévaluation de notre franc et les ajustements structurels avaient rendu la vie déjà difficile des sénégalais, impossible. l’opposition de l’époque, avait malhonnêtement profité du désespoir du peuple pour encourager les grèves et provoquer la révolte. je dis bien malhonnêtement, car ils savaient parfaitement que le ps d’abdou diouf n’était pas à blâmer. le plan d’urgence était une décision impérialiste, qui était le résultat calculé des conditions signées de notre indépendance. le sénégal était endetté dès le départ et limité sur tous les niveaux (commercial, industriel, etc.). la dévaluation était programmée, tout comme la prochaine dévaluation l’est aussi. le gouvernement de diouf n’agissait que selon ses pouvoirs et capacités…donc les mêmes responsables de la mort de nos 7 frères en 1994, sont aujourd’hui en train de pousser le peuple vers le même chaos…il faut les stopper.

        

       

       

       

    • Elkhadafi

      En Février, 2012 (03:55 AM)

      wade le dictateur du cayor 

      a la recherche effrenee de tresors

      vieillard senile qui ne pense pas a la mort

      penses tu souvent a ton sordide sort 

      tu es venu , echoue et tu as corrompu 

      ton gouvernement est depourvu de vertus 

      sous ton regne la democratie s’est tu 

      la liberte d’expression n’est plus

      le peuple a faim et sans espoir 

      les jeunes nagent dans le desespoir 

      le goorgolou n’a rien sur sa table le soir 

      gorgui tu es assoiffe de pouvoir et depourvu de savoir 

      te rappelles tu de tes predecesseurs 

      dictateurs qui se croyaient superieurs 

      bokassa , mobutu , hitler , mussolini , tous ces oppresseurs

      ils se croyaient immortels , ils sont morts et ont ete vaincu

      gorgui tu mourras et tu seras vaincu 

      l’histoire ne retiendras de toi qu’un vieux tyran sans foi

      un dictateur qui a detruit la democratie et defait la loi

        

       

       

       

Participer à la Discussion

AuteurCommentaire : 

Repondre á un commentaire

AuteurCommentaire : 
 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.