Démission du Dg de Tigo : Les syndicalistes de la boite réagissent

La démission  annoncée de Mass Thiam, directeur général de Tigo-Sénégal, va compliquer de nouveau la situation de l’entreprise, indique le Syndicat des travailleurs de Tigo. Les syndicalistes disent constater son absence depuis le 31 janvier dernier, date qui est d’ailleurs retenue pour son départ. Toutefois, ils indiquent qu’il n’y a pas encore de lettre officielle témoignant de sa démission. Le secrétaire général du syndicat-maison, Alioune Badara Seck, interpelle le gouvernement et lui demande de sauver l’opérateur de téléphonie Tigo.

«Je souhaite clarifier, parce que, jusqu’ici, nous n’avons pas reçu de notification formelle de la lettre de démission du directeur général. Mais lui-même nous a informés qu’il souhaitait démissionner à la date du 31 janvier 2019, confie le syndicaliste.  Aujourd’hui, nous sommes le 5 février et aucune communication ne nous a été relayée venant du consortium pour nous notifier cette décision-là. Mais nous avons noté l’absence  du Dg. Maintenant, cette démission en instance pose  problème à plusieurs niveaux, avec le consortium qui avait acquis Tigo l’année passée. Nous les avions laissés le temps de prendre  les rênes de l’entreprise, de mettre sur place une stratégie de commercialisation. Mais nous  vivons réellement une situation difficile avec ce consortium qui  vient d’arriver. C’est une totale désillusion pour les employés que nous sommes.»

Alioune Badara Seck d’ajouter : «Depuis leur arrivée, ce consortium a mis en place un plan de suppression d’emplois et un plan informel qui n’est encadré par aucune autorité de l’Etat. Ils ont également annoncé un investissement sur la 4G, les clients en premier, la dégradation de l’Etat et du réseau. Le Dg pourra donner les raisons qui l’ont poussé à démissionner. Mais nous informons quant à la situation à laquelle Tigo est en train de vivre.»


,

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.