Raheem Sterling et Manchester City impressionnent, le cas Wayne Rooney fait jaser en Angleterre

Un Sterling « incroyable »

La machine Manchester City continue de rouler sur la Premier League. Hier après-midi, les champions d’Angleterre en titre ont écrasé Southampton (6-1). Une prestation qui impressionne la presse anglaise ce matin. Mais plus que le collectif, les journaux britanniques saluent la prestation de l’attaquant des Citizens, Raheem Sterling. L’international anglais a inscrit un doublé, participant grandement à la victoire des siens. Il a été tout simplement « In-croy-able » pour le Daily Express. Un mot également lâché par Pep Guardiola après le match. Pour le Daily Telegraph, Sterling brille dans l’entreprise de démolition de City. Et le pire c’est que ce n’est sans doute pas fini. Loin de là.

Wayne Ronney bientôt de retour en sélection ?

C’est une rumeur un peu folle qui agite la presse anglaise ce matin. Comme le rapporte le Daily Mirror, l’ancien international anglais, Wayne Rooney pourrait faire son retour en sélection pour le match opposant l’Angleterre aux États-Unis, le 15 novembre prochain. Tout un symbole puisque l’ancien joueur de Manchester United évolue actuellement sur le continent américain, à DC United. Cependant, ce possible retour ne fait pas l’unanimité. L’ancien international Peter Shilton s’est dit choqué par cette proposition. Selon le Mirror, il accuse la Fédération anglaise d’offrir des capes supplémentaires à des joueurs.

Niko Kovac doit faire face à un nouveau problème

Décidément les premiers mois de Niko Kovac sur le banc du Bayern Munich ne sont pas si simples. Ajouté aux résultats peu probants des Munichois depuis le début de la saison, le coach croate doit aussi gérer les polémiques, qui viennent de l’extérieur de son vestiaire. Samedi, lors du match nul des Bavarois face à Fribourg (1-1), la femme de Thomas Müller a ouvertement critiqué Kovac pour n’avoir fait rentrer son mari qu’à partir de la 70e minute. « Un éclair de génie » selon elle, dont on peut voir ici toute l’ironie. Pour Bild, les problèmes s’accumulent donc pour l’ancien entraîneur de Francfort et la pression semble de plus en plus forte.




Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.