Société : 121 enfants portés disparus dans la banlieue

Le département de Pikine (banlieue dakaroise) vit sous la menace de pratiques insidieuses. En 13 jours, c’est à dire 1er au 13 septembre 2018, 121 enfants, dont l’âge varie entre 3 et 6 ans, ont été déclarés perdus.

«Un chiffre record qui s’explique certainement par l’arrivée de beaucoup de jeunes vacanciers venus des villages et par la prolifération de manifestations culturelles comme les jeux de faux-lions, sans compter les matchs de navétanes», souligne Fodé Sow, un des animateurs du dispositif «RapidProtection» dans les colonnes de l’Observateur.

Selon les statistiques fournies par la structure «RapidProtection», 115 parmi les 121 gamins déclarés disparus ont pu retrouver leurs familles au bout de plusieurs semaines.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.