Focus-L’Opposition s’enflamme : Macky proclame sa victoire au premier tour

On le prenait pour un disciple du Président Wade, Macky en est devenu un « génie politique » qui a beaucoup appris de son ancien mentor. Affable mais aussi redoutable, le Chef de l’Etat ne compte pas donner du répit à une opposition qu’il connait comme sa poche. Et à quelques encablures de la présidentielle, il continue d’acculer ses adversaires qui risquent si l’on y prend pas garde de tomber dans ses pièges et d’être occupés à s’attarder sur des broutilles politiciennes.

Entre l’opposition et le pouvoir, leurs relations sont toujours exécrables car chaque camp est astreint à travailler à ravir la vedette à l’autre. Ainsi, dans son approche de l’orthodoxie politique qui le lie à ses adversaires, le Président Macky a toujours considéré qu’une « minorité » ne peut avoir droit de cité là où le peuple Sénégalais aura choisi de le porter au pinacle pour gouverner à sa guise. Du referendum au parrainage, ses coups de forces illégitimes mais légaux passent comme lettres à la poste. Pendant que l’opposition crie au complot, à la délation, lui remet le glaive dans la plaie pour mieux les déstabiliser. A l’évidence, Macky croit à une démocratie rigide dépourvue de toute élégance démocratique. Et cette leçon, il l’aura apprise de son mentor le Président Wade qui s’était érigé en champion de la démocratie en invitant à son opposition et même aux Sénégalais de porter des brassards rouges au cas où ils revendiqueraient quelque chose. Mais cette forme d’élégance démocratique lui aura été fatale. Et c’est justement cette leçon bien assimilée que Macky a saisi au rebond pour en tirer la meilleure partie. Et d’ici à la présidentielle, quelles que soient les gesticulations de l’opposition qui a toujours du mal à imposer un véritable rapport de force-comme il en était de Wade-Macky observe toujours ses moindres faits et gestes dans l’optique de la malmener politiquement. Tant il est vrai que les sénégalais sont en bute à beaucoup de difficultés qui rendent leur quotidien intenable mais l’opposition manque d’expertise avérée pour mettre à profit ces manquements du goorgorlou. Macky cherche à se maintenir jusqu’au terme de son magistère, mais l’opposition aussi ne cherche qu’à se hisser au pouvoir. Du coup dans ce jeu de dupes, chaque camp prend l’autre camp pour la dupe. Ce sera de bonne guerre, au final dira la plupart des Sénégalais. Et cerise sur le gâteau, Macky déclare « la victoire au premier tour est à portée de main ».Une manière à lui de s’arroger la victoire psychologique par procuration.

.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.