Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Audience au Palais présidentiel: Le dessert de Macky SALL aux étudiants dispersés (SUD QUOTIDIEN)

Augmentation de la bourse et paiement a temps, diminution du prix du ticket du restaurant, 30 bus aux universités

La demi-bourse passe de 18 000 F Cfa à 20 000 F Cfa ; la bourse entière passe de 36 000 F Cfa à 40 000 F Cfa ; celle de 60 000 F Cfa passe à 65 000 F Cfa, le ticket de restauration de 75 F Cfa à 50 F Cfa pour le petit déjeuner ; le déjeuner et le dîner de 150F Cfa à 100F Cfa ;  30 bus mis à disposition des universités publiques. Telles sont les mesures phares prises par le président de la République. C’était hier, lundi 28 mai, à l’occasion d’une rencontre tenue, au palais, avec la Coordination nationale des étudiants du Sénégal qui y est allée en ordre dispersé. 
 
A l’occasion de sa rencontre avec la Coordination nationale des étudiants du Sénégal (Cnes), le président de la République a pris, hier, lundi 28 mai, au palais, des mesures fortes sur la situation des étudiants. Devant les responsables d’étudiants présents, Macky Sall a annoncé l’augmentation du taux mensuel des bourses. Les étudiants toucheront désormais 20 000 francs pour ceux qui en avaient 18 000 ; 40 000 francs Cfa pour ceux qui jusque-là percevaient 36.000 francs Cfa, et enfin 65 000 pour les étudiants qui recevaient 60.000 francs Cfa. Concernant la restauration, le président a décidé de procéder à une réduction du prix du ticket. A partir du 1er juillet, ce sera désormais 50FCfa pour le petit-déjeuner et 100F Cfa pour le déjeuner et le dîner  La mesure sur le ticket de restauration sera en vigueur à partir du 1er juillet. L’augmentation de la bourse sociale sera effective à partir de cette année », nous fait savoir Bamba Sène de la faculté des Sciences juridiques et Politiques de l’Ucad.
 
Sur la question des bourses, le chef de l’Etat a pris des instructions fermes sur le délai de paiement qui ne doit pas dépasser le 5 de chaque mois. Toujours sur ce point, Macky Sall a décidé d’augmenter le nombre de guichets automatiques dans tous les établissements. «Les étudiants n’auront plus besoin de sortir dans le campus pour retirer leur argent », souligne Bamba Sène. Sur les revendications pédagogiques, le président a pris l’engagement de mettre 30 bus à la disposition des universités publiques dont 6 pour l’Ucad. Macky Sall a pris aussi l’engagement de refaire la voirie des universités de Saint-Louis et de Ziguinchor. Non sans annoncer des mesures sur l’éclairage, l’assainissement, l’eau dans les universités et la finalisation de certains chantiers. «Un comité de suivi sera mis sur pied après signature d’un protocole entre les étudiants et le ministre de tutelle pour l’application des mesures prises », a précisé Bamba Sène. Selon Bamba Sène, les étudiants de l’Ucad ont déploré l’absence de mesures fortes sur les bavures policières. « Il ne suffit plus de traquer la personne qui a tiré mais que toute la chaine de commandement soit sanctionnée à la hauteur de l’acte», dit-il. Sur le meurtre de Fallou Sène, le président a informé que « la justice est en train de faire le travail nécessaire pour que lumière soit faite dans cette affaire ».
 
UGB ET  COORDINATION DES ECOLES ET INSTITUTS BOYCOTTENT
 
La Coordination des étudiants de Saint-Louis (Cesl) et la Coordination des Ecoles et instituts ont décidé de ne pas répondre à l’invitation du président de la République. A l’occasion de la rencontre d’hier, ils étaient aux abonnés absents. Dans un communiqué, la Cesl a décidé de ne pas « prendre part à une rencontre en présence des listes dont les coordonnateurs n’ont pas la qualité de représentants (aucune légalité et aucune légitimité) a fortiori avec des positions mitigées (tentatives de politisation) ». Quant à sa position, la Cesl se veut claire : justice pour Fallou Sène et départ des ministres impliqués. La Cesl demande aux étudiants de n’accorder aucun crédit aux spéculations portant reprise des activités pédagogiques ». 
 
Tout comme la Cesl, l’Amicale des étudiants de la Faculté de médecine de l’Ucad et la Coordination des Ecoles et instituts avaient décidé eux aussi de boycotter la rencontre avec le président. L’amicale des futures blouses blanches réclame «justice pour Fallou Sène et invite le gouvernement à prendre ses responsabilités et de dire ce qu’il compte faire pour que pareille situation n’arrive plus».  Quant aux écoles et instituts de l’Ucad, ils invitent par la même occasion tous ses étudiants à reprendre les cours dès demain mardi 29 mai à partir de 8 heures. Tout en réitérant son engagement et sa disponibilité». 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.