Manchester City sacré champion d’Angleterre après une saison de rêve

Manchester City a été sacré champion d’Angleterre dimanche après seulement 33 matches en Premier League cette saison, grâce à la défaite de Manchester United contre la lanterne rouge West Bromwich (1-0) lors de la 34e journée.

 

Vainqueurs samedi 14 avril face à Tottenham 3-1, les joueurs de Manchester City ont été sacrés champions d’Angleterre de football, dimanche 15 avril, grâce à la défaite surprise de Manchester United à Old Trafford contre la lanterne rouge West Bromwich 1-0. Ils s’imposent après seulement 33 matches en Premier League cette saison.

Les “Citizens” de Pep Guardiola, qui avaient déjà remporté la Coupe de la Ligue en février, égalent ainsi le record du titre le plus rapide détenus depuis 2001 par leurs rivaux mancuniens qui, avec encore quatre matches à disputer, ne peuvent plus rattraper leurs seize points de retard au classement cette saison.
Cette emprise sur la Premier League, les Citizens la doivent bien sûr à leurs propriétaires aboudabiens, capables de sortir le chéquier pour reconstruire la défense en faisant signer cet été le gardien Ederson (40 millions d’euros au Benfica), les latéraux Kyle Walker (57 millions d’euros à Tottenham), Benjamin Mendy (58 millions d’euros à Monaco), Danilo (30 millions d’euros au Real Madrid), puis plus récemment Aymeric Laporte (70 millions d’euros à Bilbao).

Selon l’Observatoire du football du CIES, Manchester City est le club qui a dépensé le plus pour construire son effectif avec 878 millions d’euros, devant les 805 du PSG et les 747 de Manchester United.

La prouesse de Guardiola
 
Si le club a bénéficié des largesses du cheik Mansour, tout ne s’est pas réglé au mercato et l’argent ne doit pas cacher la prouesse de Guardiola.

Après avoir adapté ses principes de possession et de passes courtes à la Premier League, le Catalan a bâti un chef d’oeuvre pour se sortir haut la main des “mercredis soirs froids et pluvieux à Stoke”, selon l’expression anglaise consacrée. Adapter n’est certainement pas se renier: Guardiola a mis encore plus d’emphase sur son style. City a encore augmenté son nombre de passes par match (+45), ainsi que sa possession moyenne sur la saison.

Reste maintenant aux Citizens à briller sur la scène européenne, après tout Guardiola a été engagé pour ça. Ils ont butté sur Liverpool en quarts de finale, mais avec ce talent, cet argent et le brillant Guardiola, nul doute que ce sacre ne soit que la première pierre d’un édifice bien plus spectaculaire. 

Avec AFP
 



Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.