EURO BOND – ‘ Le phénomène pourrait profiter politiquement au Président Sall ‘ ( DG OQSF)

À en croire le directeur de l’Observatoire de la Qualité des Services Financiers, l’Euro Bond  pourrait être le phénomène qui favoriserait très aisément la reconduction de l’actuel régime en 2019. 

Pour Habib Ndao, dans l’histoire du monde de la Finance il est rarissime de voir un Etat en année électorale bénéficier d’un investissement  financier aussi colossal du fait que  les marchés financiers si souvent frileux adoptent la posture de « let’s wait and see. ”N’est-ce pas  le Président Hollande qui disait parlant de la Finance mondiale qu’elle est, je cite : « Sans nom et sans visage, sans parti ce n’est pas un humain » ” 

Pour lui, si la place financière de Londres a accepté de répondre par une offre de USD 10 milliards au 1er tour de table, c’est pour plusieurs raisons. :

D’abord, dit-il ” le Chef de l’Etat continue de jouir de la confiance de ses concitoyens  avec un déroulement d’une politique économique cohérente depuis 2012 qui commence à porter ses fruits en dépit des élucubrations d’une opposition à bout de souffle et en mal d’inspiration, plus préoccupée par une campagne ‘de dénigrement’ électorale alors qu’à ce jour aucun des potentiels candidats  n’a les prédispositions pour diriger le Sénégal ”. Ensuite, ajoute-t-il,  ” les investisseurs confirment que notre way of doing business est séduisant avec une transparence et une efficacité dans la gestion du budget se traduisant par plus d’investissement et moins de fonctionnement ; condition sine qua non  pour être éligible à une levée de fonds sur les marchés d’eurodevises. Enfin, pour ceux qui soutenaient que le Sénégal est surendetté, cet Euro bond est un cinglant démenti car les investisseurs financiers consultent justement des institutions de notation indépendantes des Etats utilisant des indicateurs scientifiquement éprouvés avant de faire une offre. C’est d’ailleurs ce qu’a compris Macky Sall en demandant à la mission conjointe Cilss/Fao/Pam/Fewsnet/Gouvernement d’évaluer les récoltes de la campagne 2017/2018, de contrôler et de valider le cas échéant les chiffres relatifs à la production agricole avant leur publication officielle et ce, pour des besoins de transparence. Il en  est de même pour les chiffres sur la croissance analysés puis validés par les experts de Bretton Woods, d’André Moody’s et de Standard & Poor. ” 

Habib Ndao de marteler que l’autre indicateur  renseigne sur le degré de la crédibilité de la signature du Président Sall au plan international . ” Le risque pays quasi nul, les rates appliqués sur cet Euro bond demeurent reluisants, malgré la hausse progressive des taux d’intérêt mondiaux, due en grande partie à une politique monétaire de la FED, devenue plus restrictive. A cela s’ajoute la longue période d’amortissement de l’Euro bond/Sénégal qui en est une autre illustration ”. Il conclut par signaler que les prêteurs vérifient si les programmes d’affection de ces emprunts sont suffisamment bancables pour rembourser le principal et le service de la dette. Ce ne sont pas des philanthropes. ”


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.