Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Les avocats de Khalifa Sall listent les tares de la justice et annoncent un nouveau recours

: Les avocats de Khalifa Sall ont encore animé, hier, une conférence de presse pour rendre publiques leurs démarches pour la libération de leur client. Depuis vendredi dernier, ils ont à nouveau entamé une procédure pour demander la libération d’office du Maire de Dakar. Hier, ils sont encore montés au créneau et c’est pour informer de la requête en annulation qu’ils ont encore déposée.

S’exprimant à cette occasion, Me Khoureysi Bâ, un des leurs, a soutenu que malgré les nombreuses tergiversations de la justice concernant cette affaire, la défense et Khalifa Sall n’ont jamais baissé la garde ni accepté de cautionner ou de légitimer l’illégalité.

« C’est dans cette position que nous sommes et pas plus tard que ce matin (hier), la défense a déposé un autre recours devant l’instance idoine pour insister sur l’annulation de la procédure. Il y a beaucoup à dire dans cette procédure, surtout le refus de se conformer à la règle de droit. Et ça, ça vise particulièrement l’Assemblée nationale. A la limite, voilà des gens qui refusent catégoriquement d’appliquer la loi », a-t-il déclaré.

Pour Demba Ciré Bathily et Cie, «le Procureur est en contradiction avec lui-même d’autant que l’immunité parlementaire de notre client ne peut être levée s’ils n’ont jamais accepté que Khalifa Sall détenait ce pouvoir». Ils estiment à cet effet qu’«ils ont fait fi de l’inviolabilité parlementaire».

 

Quant au ministre de la Justice, Ismaïla Madior fall, il «a dansé plus vite que la musique en donnant des informations très erronées», pestent les avocats de Khalifa Sall qui invitent à cet effet l’Assemblée nationale et l’Etat du Sénégal à prendre leurs responsabilités. «Cela nous réconforte de l’idée que l’on a sur le dossier Khalifa Sall, c’est un dossier purement politique et eux-mêmes ne s’en cachent plus», lâchent-ils non sans déplorer la publication du réquisitoire du procureur par la presse, alors qu’eux n’y ont pas accès.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.