Rebeuss : Les blessés de la mutinerie en grève de la faim

La maison d’arrêt et de correction de Rebeuss est loin de retrouver son calme après la mutinerie. Effet, un communiqué de l’Association sénégalaise pour le soutien et la réinsertion des détenus (ASRED) renseigne que les blessés de cet affrontement sanglant opposant prisonniers et gardes pénitenciers observent une grève de la faim depuis hier. «Les deux mutilés, toujours retenus au Pavillon Spécial de l’hôpital Aristide Le Dantec, suite à la mutinerie de Rebeuss mardi 20 septembre 2016 ont entamé une grève de la faim depuis mardi 29 novembre 2016 dans l’après-midi », lit-on dans le document rendu public. Qui révèle que les victimes réclament une liberté provisoire pour des raisons médicales. Selon l’ASRED le prisonnier Abou WADE qui a perdu ses deux jambes après avoir reçu 5 balles au pied droit et au pied gauche menace de mettre fin à ses jours. L’autre détenu Hamdy Moustapha SOW a subi une opération suite à des blessures au ventre. L’ASRED exige la libération immédiate de ces détenus dont l’état de santé n’est pas compatible aux conditions de détention. Ibrahima SALL et ses camarades demandent aussi la prise en charge de l’ensemble des détenus internés au Pavillon Spécial.

WALFnet

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.