Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Le directeur de l’hôpital de Pikine demande à la population de fréquenter la structure

La cérémonie de pose de pierre du nouveau pole enfant et mère de l’hôpital de Pikine a permis au directeur de sensibiliser la population de la banlieue. Il est revenu sur les pathologies qui gangrènent la société d’aujourd’hui. il invite les populations de la banlieue a faire de ce centre de santé un patrimoine national.

 

« Je remercie l’ensemble de la population qui a tenu à faire le déplacement et aussi, madame le ministre qui vient de lancer la cérémonie d’ouverture de notre 10iéme anniversaire. Elle a en même temps fait la pose de la première pierre sur le pôle mère enfant qui est notre projet phare. Il fait partie du projet d’état 2015 2019 comme vous le saviez bien dans la politique de l’hôpital il y a toujours un projet important. Il se porte sur la réduction des mortalités d’enfants et de jeunes. Et que l’hôpital de Pikine, de par ses services de maternité et de pédiatrie est une  structure de référence. Et là malheureusement les services sont tout le temps pleins ce qui nous a poussé à construire un autre bâtiment pour soulager la population. Pour nous cette cérémonie des dix ans sera une opportunité de montrer nos capacités au sein de la structure.

Ce centre n’est pas connu de tout le monde alors que la majeur partie des spécialistes sont présents ici. Cette date d’anniversaire nous sert de vitrine, pour que la population soit informée. Nous voulons satisfaire d’avantage les gens du milieu. Nous demandons à la population de la banlieue venir vers ce centre de soin, car il est construit pour elle. Cette structure n’a rien à envié les autres, car c’est propre et le personnel est compétant. Pour attirer le monde nous allons faire des séances de consultation gratuite. Dans le possible de la disponibilité des médicaments certains pourront en bénéficié après les examens.

Il y aura une sensibilisation sur certaines pathologies au niveau Sénégal qui sont méconnus par la population. Je peux citer parmi eux le cancer du col de l’utérus, le cancer de la prostate, le diabète. » A dit le directeur du centre hospitalier de Pikine Mouhamed Abdallah Guéye.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.