Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Babacar MBAYE Ngaraf : «Quand j’ai vu Macky tenir un pistolet… C’est dangereux »

Babacar MBAYE Ngaraf ne semble pas être surpris par les séries de violences occasionnant des morts et des blessés notées ces derniers jours dans le pays. Pour le leader de l’Alliance Sauver le Sénégal, même si les armes diffèrent, les tenants du pouvoir ne peuvent pas être exclus de ce lot des «agresseurs». Pour preuve, dit-il, des opposants politiques ont été toujours victimes d’agression physiques et verbales venant de certains responsables du parti au pouvoir. «Depuis combien de temps avons-nous remarqué cette insécurité sur fond de violences physiques et verbales ? Depuis que Macky SALL est au pouvoir, il suffit que quelqu’un qui n’est pas de son camp émette une idée contraire pour recevoir une bordée d’injures ou autres insanités», dénonce-t-il dans un entretien accordé au journal «Walf Quotidien ».

De son avis, on n’a jamais assisté à une telle recrudescence des violences, même au temps de l’ancien régime d’Abdoulaye WADE. «Les militants de l’Apr ne savent pas tenir un débat politique civilisé. Ils répliquent toujours par la violence verbale ou physique. On a vu ce qui s’est passé il y a quelques jours au siège de l’Apr. Les jeunes de l’Apr on failli s’entretuer à coups de briques. Même Abdoulaye WADE n’est pas épargné dans la violence verbale. Quand Ousmane SONKO parle, on le radie de la Fonction publique, Nafi Ngom KEITA publie un rapport, elle est limogée. Ce n’est pas une autre forme de violence tout ca ? La violence n’est rien d’autre que l’injustice contre des innocents. La répression contre les opposants qui n’ont que le seul tort d’organiser une marche pacifique le 14 octobre dernier est une autre forme de violence inacceptable. Surtout quand le chef de l’Etat s’en félicite et félicite les auteurs de cette répression… », peste le patron de l’Alliance Sauver le Sénégal.

Prenant l’exemple de la photo du président Macky SALL avec une arme à la main en position de, Babacar MBAYE Ngaraf lance : «C’est de la violence. Pire, j’ai vu une image qui m’a surtout fait peur. C’est quand j’ai vu le président de la République tenir un pistolet et faire semblant de tirer. C’est dangereux. Cette image n’est pas un bon signe. Elle a fait peur à beaucoup de Sénégalais ».

WALFnet

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.