Assises mondiales sur le Financement Agricole et Rural : Amadou Ba réaffirme l’engagement de l’Etat du Sénégal à accompagner l’agriculture

Organisées par la Confédération Internationale de Crédit agricole (CICA), en collaboration avec l’Association africaine de Crédit agricole et rural (AFRACA) et les autres associations continentales, les Assises mondiales sur le Financement Agricole et Rural, Amadou Ba, ministre de l’Economie et des Finances a renouvelé la volonté du Sénégal de faire de l’agriculture un pilier du développement.

Selon lui, à travers son ambition de faire de l’agriculture le moteur du développement de notre économie, le Chef de l’Etat a montré son engagement à disposer d’outils de financement forts et viables malgré les risques inhérents à nos systèmes de production. De même, l’environnement de la commercialisation des productions agricoles est en constante amélioration pour garantir des revenus suffisants aux acteurs des différentes chaînes de valeurs agricoles.
 
A cet égard, l’Etat du Sénégal s’est engagé, de façon résolue, aux côtés de la Caisse nationale de Crédit agricole du Sénégal par la mise en place d’un dispositif de Sécurisation du Crédit Rural articulé autour des fonds de bonification, de garantie et de calamité. De plus, les autorités ont permis la mise en place d’une Compagnie Nationale d’Assurance Agricole pour promouvoir les outils innovants pouvant renforcer la résilience de nos systèmes de production.
 
Dans le cadre du Programme de Relance et d’Accélération de la Cadence de l’Agriculture Sénégalaise (PRACAS), les autorités qui ont le souci d’assurer des revenus décents aux agriculteurs, articulent leurs actions sur : l’amélioration de la qualité des intrants, notamment sur les semences avec l’appui aux programmes de production de semences certifiées et d’introduction d’espèces adaptées aux changements climatiques.
 
Parlant de la CNCAS, Amadou Ba note qu’elle contribue à la mobilisation des intrants agricoles, en finançant les opérateurs pour l’acquisition des engrais mais également pour la multiplication et la constitution de stocks de semences. Cette intervention en amont permet une disponibilité à temps des intrants dans les différentes zones de production sur l’ensemble du territoire.
 
Pathé TOURE 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.