Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Recrudescence des meurtres au Sénégal : L’évêque de Ziguinchor Mgr Paul Abel Mamba prône un esprit de dialogue

«Il faut que toutes les couches de notre société ramènent les populations à prôner un esprit de dialogue ». C’est ce qu’a déclaré l’Evêque de Ziguinchor, Mgr Paul Abel Mamba. C’était à l’occasion de la célébration hier, dimanche, de la messe du lancement officiel des activités pastorales du Diocèse de Ziguinchor.

La recrudescence des meurtres au Sénégal ne laisse pas indifférent le clergé. Se prononçant sur cette spirale de violence marquée par des meurtres et tueries perpétrées dans le pays, l’Evêque de Ziguinchor Monseigneur Paul Abel Mamba est d’avis : « qu’il faut que toutes les couches de notre société que ce soit les religieux, les politiques, les personnes de bonne volonté qui ont une certaine influence dans l’éducation, puissent ramener les communautés à prôner cet esprit de dialogue qui nous conduit à la concorde et à la paix » lance le chef de l’église catholique à Ziguinchor. C’était à l’occasion de la célébration hier, dimanche, de la messe du lancement officiel des activités pastorales du Diocèse de Ziguinchor.

Il estime que cette recrudescence est due en partie à une perte de valeurs qui est à l’origine de toutes ces dérives notées, car, selon lui, «il y a une partie de la perte de valeurs parce que chaque peuple est adossé à des valeurs cardinales qui lui permettent de pouvoir avancer et de se développer, alors si nous perdons les  socles de nos sociétés, on constate ces dérives et on va chercher ailleurs les valeurs qui ne sont pas les nôtres», a   fait remarquer l’Evêque qui est convaincu  que la concorde et le dialogue qui font la spécificité du peuple sénégalais  sont en train de dégringoler petit à petit  .

« Les différends se règlent dans le dialogue », martèle le religieux qui poursuit en ces termes : «même si on est diffèrent, il faut dialoguer s’il y a un différend, c’est dans le dialogue qu’on arrive à trouver la solution et non dans la violence »  dira-t-il avant d’ajouter : «il y a toute l’ambiance liée à ces mouvements djihadistes qui prônent une sorte de violence  adossée à des  confessions. Et nous apprendre du christ  la non-violence et la primauté de l’amour dans les relations avec les personnes »,  lance ainsi Monseigneur Paul Abel Mamba qui célébrait hier, dimanche la messe du lancement officielle des activités pastorales du Diocèse de Ziguinchor. Une ouverture officiel des activités sur fond d’introspection  de l’identité chrétienne en phase avec le synode.

A l’image des plans d’action, les autorités de l’Eglise ont  décidé de tracer un chemin sur  dix ans pour conduire l’Eglise sur un chemin à la suite du christ d’où  le thème de cette année : «  suivre le christ aujourd’hui dans l’église de Ziguinchor »

Sud Quotidien

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.