Marché financier régional : la Brvm confirmée marché frontière par le Msci

ecofinance.sn (Dakar) – Le Msci confirme la Brvm marché frontière l’intégrant ainsi dans le club des cinq bourses africaines.

La nouvelle est tombée depuis lundi 14 novembre 2016. En effet, depuis cette date, la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm) est confirmée marché frontière par le Morgan stanley capital international (Msci), l’un des leaders mondiaux de la recherche et de l’analyse sur les marchés financiers.
 
C’est son directeur général, Edoh Kossi Amenounve, qui en a fait la révélation. Il s’exprimait lors de l’ouverture des journées de la Bourse qui s’est terminée jeudi à Dakar. Selon lui, la Brvm rejoint ainsi le club sélecte des cinq bourses africaines.
 
Il s’agit du Nigéria, du Maroc, du Kenya, de l’Île-Maurice et de la Tunisie. La Brvm vient compléter à six ces bourses africaines classées Bourses frontières. Sept sociétés cotées à la Brvm sont concernées par cet indice : une du Sénégal, quatre de la Côte d’Ivoire et deux du Burkina Faso.
 
Ces bourses africaines sont désormais sur les radars des investisseurs qui cherchent à investir dans les marchés à fort potentiel de croissance et qui offrent une liquidité suffisante.
 
Pour Amenounve, ces résultats sont le fruit de la stratégie de développement déployée par la Brvm au cours de ces quatre dernières années. A cet égard, il a relevé quelques points majeurs de cette stratégie.
 
D’abord, il a cité le passage à la cotation en continu dont le souci est de se conformer aux standards internationaux et d’accroître la liquidité du marché africain. Il en résulte une bonne moisson. «Effectivement, la Brvm est passée de 193,50 milliards de FCFA de transaction en 2013 à 335,91 milliards de FCFA de transaction à décembre 2015», a-t-il fait savoir.
 
Ensuite, il a fait état d’attractions de nouveaux émetteurs à la cote de la Brvm qui se sont soldées par 6 Ipo’s ou offres initiales et 4 admissions à la cote en 3 ans.
 
Enfin, il a mentionné l’intense campagne de promotion et de communication de la Brvm à travers les road show et les journées comme c’est le cas à Dakar, qui a accueilli la 7ème édition.
 
Cap sur le marché émergent
 
La Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm) nourrit une grande ambition. C’est celle de passer à l’étape supérieure en devenant marché émergent. Son directeur général, Edoh Kossi Amenounve, l’a souligné lors des journées de la Bourse tenues à Dakar les 16 et 17 novembre 2016.
 
«A ce jour, il n’y a que deux Bourses africaines qui peuvent réclamer cette qualité : l’Afrique du Sud et l’Egypte», s’est-il désolé.
 
Il est conscient du parcours du combattant qui l’attend pour réaliser cette ambition. Mais aussi il ne manque pas d’espoir.
 
«Nous sommes pleinement conscients que le chemin à parcourir pour y arriver est très long avec des défis majeurs à relever, mais avec le concours de tous, notamment des sociétés de Bourse, mais aussi de notre régulateur et de l’ensemble des Etats de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa), nous y parviendrons», a-t-il indiqué.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.