Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Abdou Aziz Tall, ministre en charge du BOSS : «L’état du Sénégal demeure convaincu que la Bonne Gouvernance est la clé de la réussite économique»

«L’Etat du Sénégal demeure convaincu que la Bonne Gouvernance est la clé de la réussite économique». C’est du moins, ce qu’à indiqué le ministre en charge du suivi du Plan Sénégal émergent, Abdou Aziz Tall qui a invité les entreprises à «adopter une politique aussi responsable et transparente».

Le ministre en charge du suivi du Plan Sénégal émergent, Abdoul Aziz Tall a présidé, hier, la cérémonie d’ouverture de la Conférence sur l’Arrêté des comptes et de la Gouvernance d’entreprise. Et occasion saisie par le patron du «Boss», d’aborder la question du niveau de la qualité de la norme sur la gouvernance des entreprises par rapport à l’arrêté des comptes dans les entreprises.
«L’Etat du Sénégal demeure convaincu que la Bonne Gouvernance est la clé de la réussite économique que le Président Macky Sall a érigé l’Axe 3 du Plan Sénégal Emergent, comme le socle de toutes les politiques publiques actuelles, qui dessine la nouvelle trajectoire économique de notre pays. Aujourd’hui, cela se matérialise par la mise en place d’un important dispositif pour garantir des bases solides de conduite et de gestion de l’efficacité économique», à déclare M. Tall.
Le ministre a, en effet, cité, entre autres jalons marquant l’avancée de la bonne gouvernance, «la création d’un département chargé de la promotion de la bonne gouvernance, l’adoption du code de transparence, la création de l’Office national de lutte contre la corruption et la fraude (Ofnac), l’adoption de la loi sur la déclaration de patrimoine, la réforme du Code des marchés, l’octroi de nouveaux droits constitutionnels aux citoyens, la promotion du dialogue national et la décision de soumettre notre pays à l’exercice d’auto-évaluation en matière de gouvernance du Maep. Et l’adhésion du Sénégal à l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (Itie).
De son avis, «ce sont ces mesures prises qui ont permis à notre pays d’atteindre le volume éloquent d’investissements massifs agrégés, estimé à plus de 5000 milliards de francs Cfa depuis le démarrage du Pse». Ainsi, a-t-il, «invité les entreprises à adopter une politique aussi responsable et transparente en vue d’atteindre l’accroissement de la valeur de l’entreprise, la
gouvernance d’entreprise, partie intégrante de la bonne gouvernance, devra permettre aussi de garantir la qualité de l’information financière pour assurer à l’investisseur et aux structures publiques une bonne compréhension de la situation et des performances des structures économiques». Et c’est aussi, dit-il: «Dans ce sens que d’ailleurs, l’Etat du Sénégal a lancé de nombreuses réformes afin de renforcer l’efficacité et l’application de la gouvernance d’entreprise afin d’asseoir le cadre juridique, réglementaire et institutionnel sur lequel les acteurs peuvent s’appuyer lorsqu’ils établissent des relations contractuelles».

(Source : Le Populaire)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.