A trois jours du Magal, des couacs noté sur le volet santé

Malgré les promesses du ministères en ce qui concerne le respect des engagements pris par le gouvernement pour un bon déroulement du Magal, il y a de quoi s’inquiéter. Selon L’AS qui donne l’information, à 72 heures de l’événement, la caisse d’avance de 165 millions pour l’achat de médicaments ainsi que les charges ayant trait au volet santé, n’est toujours  pas disponible.

Samedi passé, le ministre de l’intérieur affirmait: «On peut retenir que l’essentiel des engagements qui ont été pris par les services concernés sont respectés. Il reste quelques réglages à faire, mais certains ne peuvent être mis en œuvre que pendant le déroulement de l’évènement. Nous restons vigilants et demandons au gouverneur de Diourbel de continuer son travail de coordination et de rester vigilant sur certains points».

Mais tout n’est pas encore rose. Dans le domaine de la santé, beaucoup reste à faire. C’est le cas de l’enveloppe devant assurer l’achat des médicaments et subventionner les établissements publics de santé de la région de Diourbel, ainsi et que la prise en charge du personnel de santé qui œuvre durant le Magal.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.