PROJET DE DESSALEMENT EAU DE MER DES MAMELLES ET COUVERTURE SANITAIRE UNIVERSELLE : Le Japon accorde un prêt plus de 179 milliards au Sénégal

Dans le cadre du projet d’appui à la couverture sanitaire universelle et du projet de dessalement de l’eau de mer des mamelles, le Japon a accordé un prêt de 179,515 milliards de F CFA au Sénégal. L’accord a été signé ce mardi par le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ et l’ambassadeur du Japon au Sénégal, Takashi Kitahara.

Ce financement japonais intervient dans un contexte où notre pays explore les techniques de dessalement de l’eau de mer qui ont connu, au cours des 10 dernières années, un progrès notable en raison de la baisse du coût des équipements et de la réduction importante de la consommation d’énergie.
 
Mise en service attendue en janvier 2021
 
La réalisation du projet repose sur une planification technique s’étalant sur une période de 4 ans à compter de la signature accord de prêt intervenu le 15 novembre 2016. Le lancement de la sélection du Consultant est prévu en décembre 2016, le démarrage des études détaillées en avril 2017 ; Lancement des appels d’offres de ce projet sera fait en octobre 2017, le démarrage des travaux est prévu pour octobre 2018 et la mise en service de l’unité de dessalement de l’eau de mer des Mamelles est attendue en janvier 2021.
Amadou  Bâ, ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a salué ce financement japonais car, à son avis, «malgré les investissements réalisés et les résultats positifs enregistrés notamment par le PEPAM (Programme eau potable et assainissement du Millénaire), des efforts restent à faire pour améliorer la qualité et la distribution de l’eau potable et maintenir un meilleur équilibre dans l’accès à cette ressource rare».
Tidiane Diouf


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.