Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Idrissa Seck à Touba : «il n’est point besoin de parler de la situation du pays, elle parle d’elle-même»

Profitant de chaque sortie médiatique pour clouer au pilori le régime de Macky Sall, Idrissa Seck n’a pas dérogé à la règle. En cette veille de Magal où il a rendu visite au khalife général des Mourides, Serigne Cheikh Moctar Mbacké, l’ancien maire de Thiès a déclaré à sa sortie de la résidence Khadim Rassoul, qu’il n’est point besoin de se poser des questions sur la marche du pays.

«La recrudescence de la violence au Sénégal fait partie des difficultés, dont je faisais état. L’insécurité a atteint des proportions jamais connues dans l’histoire de notre pays. Je pense que la situation parle d’elle-même», souligne le patron de Rewmi.

Quant à la situation politique et économique du pays, l’ancien Premier ministre n’a pas fait dans la langue de bois. «Je trouve inutile d’en parler, parce qu’elle est directement vécue par le peuple, est aussi vécue partout», a-t-il pilonné le régime de Macky Sall.

Autre sujet sur lequel Idy a été interrogé par la presse, c’est l’affaire Karim Wade. Pour manifester son dégoût, l’ancien maire de Thiès a presque éludé la question, se contentant de dire «qu’il ne veut vraiment pas y revenir, au moment où le peuple souffre au quotidien».

Revenant sur les inscriptions sur les listes électorales, Idy de dénoncer le dispositif mis en place par le Gouvernement. «Le dispositif lui-même n’est pas fiable à des inscriptions de masse. Il faut des correctifs», a conclu le leader de Rewmi, entouré de ses plus proches collaborateurs.

Actusen.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.