TOURISME : Les acteurs invités à une meilleure valorisation des potentialités de Somone

En visite à Somone ce lundi, le ministre du Tourisme a laissé entendre qu’avec le développement du tourisme de découverte, cette localité pouvait, grâce à la biodiversité splendide et les richesses naturelles de sa réserve, occuper une place importante parmi les destinations privilégiées des touristes. Maïmouna Ndoye Seck a ainsi invité les acteurs à une meilleure valorisation de ces nombreuses potentialités.

A Somone ce lundi, le ministre du Tourisme et des Transports aériens a échangé avec les acteurs sur les nombreuses opportunités de développement que recèle cette destination aux énormes potentialités. A en croire Maïmouna Ndoye Seck, Somone a été l’une des zones pionnière du tourisme balnéaire sur la Petite Côte avant l’aménagement de la station balnéaire de Saly-Portudal. « Avec le développement du tourisme de découverte, Somone peut, grâce à la biodiversité splendide et les richesses naturelles de sa réserve, occuper une place importante parmi les destinations privilégiées des touristes », a soutenu le ministre qui a invité les acteurs à travailler davantage pour une meilleure valorisation de ces nombreuses potentialités. Maïmouna Ndoye Seck a fait savoir toute sa disponibilité à œuvrer avec les acteurs à la revitalisation de Somone pour en faire une véritable vitrine du tourisme sénégalais.
Par ailleurs, le ministre a indiqué que l’Etat est en train de développer de nouveaux projets inscrits dans le Plan Sénégal émergent (Pse). Parmi ces projets figure en bonne place le Projet zones touristiques intégrées qui va permettre d’améliorer l’offre touristique dans toute la Petite Côte à travers l’aménagement de nouvelles stations, la requalification et la restauration des plages de Saly-Portudal qui aura des externalités pour Somone. Le Projet de développement du micro tourisme qui vise l’accroissement de produits diversifiés et des retombées des activités touristiques au niveau local, le crédit hôtelier doté d’une enveloppe de 5 milliards de francs CFA pour financer les projets de réhabilitation, d’extension, de modernisation des réceptifs hôteliers ainsi que le développement de nouveaux projets et des activités touristiques entre autres, font partie des projets qui, de l’avis du ministre, permettront de repositionner le secteur touristique pour lui permettre de remplir pleinement ses fonctions de levier de croissance économique et d’instrument efficace de lutte contre la pauvreté.
A.DIEYE.
 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.