Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Pénurie de riz : Ibrahima Thioub dément les importateurs

Le président du collège national des producteurs de riz, Ibrahima Thioub, a démenti les informations faisant étant d’une « pénurie » de riz au Sénégal, estimant que celles-ci relèvent de simples spéculations.

« Les importateurs du riz véhiculent ces informations dans l’objectif d’aller à l’extérieur pour acheter du riz à bas prix comparé à celui vendu sur le marché local », a démenti Ibrahima Thioub, président du collège national des producteurs de riz dans un entretien avec l’APS.

Thioub a invité les commerçants à acheter le riz local pour épuiser « les quantités importantes de riz stockées dans les magasins de la vallée » et approvisionner le marché local.

En revanche, Le président du collège national des producteurs de riz sollicite de l’Etat une « interdiction de l’importation du riz pour une durée de deux mois, comme il le fait avec l’oignon pour permettre aux producteurs locaux d’écouler leurs stocks ».

Ainsi, il a désigné, dans cette vision, « la nécessité d’organiser des rencontres périodiques entre le gouvernement et les différents acteurs économiques, pour évaluer la situation du riz au niveau national ».

Ibrahima Thioub a par contre déploré le faible taux de production du riz local, estimé à 15%, soulignant que, « l’instauration de la culture à double saison pourrait contribuer à améliorer la situation ».

Soulignant par ailleurs, «les difficultés rencontrés en raison des machines décortiqueuses qui ne peuvent pas briser le riz en plusieurs variétés ». « Mais à Matam, avec l’acquisition de machines de qualité, le riz est vendu avant sa sortie de l’usine », a ajouté le président du collège national des producteurs de riz.

Le président du collège national des producteurs de riz demandé au gouvernement « d’acheter les stocks de la production locale pour les distribuer lors des fêtes religieuses ou les mettre à la disposition des commerçants ».

De cette manière, ces derniers pourraient selon lui écouler « sans grande difficulté » les quantités concernées.

Thioro Sakho()

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.