Effectifs pléthoriques dans des abris provisoires : L’éducation malade à Diamniadio

En plus du manque criard d’infrastructures scolaires, Diamniadio traîne toujours des abris provisoires. Plusieurs autres difficultés, que la mairie tente de résoudre, compromettent le développement du secteur de l’éducation, dans cette partie de la capitale.

Les abris provisoires ne sont pas seulement l’affaire des établissements scolaires du Sénégal des profondeurs. Commune située en plein département de Rufisque, Diamniadio n’échappe pas à la règle. Elle est confrontée à la lancinante question des abris provisoires. Même si des efforts sont en train d’être consentis par les pouvoirs publics, des écoliers de ladite commune font face à certaines difficultés. Ils étudient encore dans des abris provisoires dépourvus de mur de clôture, de tables-bancs et d’eau. Profitant de la huitième édition de l’Excellence organisée par la municipalité de Diamniadio, l’inspecteur de la circonscription, Babacar Diop, a exposé les difficultés auxquelles les écoliers font face. Lesquelles ont pour noms : effectifs pléthoriques, absence de tables-bancs, de murs de clôture et d’eau pour certains établissements.

Cet appel n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd puisque la municipalité qui procédait à une remise de prix, de fournitures scolaires et de subventions aux établissements scolaires a promis de faire des efforts et de démultiplier ses actions pour accompagner le secteur de l’éducation. D’ailleurs, le président de la Commission emploi, formation et éducation de la municipalité de Diamniadio, Lamine Faye, a annoncé la construction d’écoles pour qu’il n’y ait plus des salles de classe sous forme d’abris provisoires dans la commune. «La municipalité a construit une école au niveau de Diamniadio 3. Dans le budget, il est inclus la construction d’un mur à l’école Dougar. Avec les moyens du bord, on envisage chaque année d’intervenir dans le domaine de la construction pour résorber le gap des abris provisoires» a-t-il laissé entendre. La finalité de ces investissements, poursuit-il, «c’est pour avoir de bons résultats».

S’agissant de la présente édition de la cérémonie d’Excellence,  c’est la rondelette somme de 46 millions Frs Cfa qui a été dégagée par la mairie, en raison de 500 mille Frs Cfa par établissement scolaire. Il en est de même pour les daaras (écoles coraniques) qui ont reçu une subvention de cinq millions. En plus de ce geste, la mairie appuie également les différents établissements présents sur sa circonscription en fournitures scolaires. Selon le président de la Commission emploi, formation et éducation,  «c’est un budget de six millions qui a été dégagé, cette année, pour l’achat de fournitures et de manuels scolaires». Il faut souligner que la commune de Diamniadio dispose de douze établissements élémentaires et de trois Collèges d’enseignement moyen (Cem).

Magib GAYE (Walf Quotidien)

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.