Bounkiling – 10 topographes enlevés et relâchés : Les raisons d’un rapt

L’info était restée confidentielle pendant plusieurs heures. Des techniciens qui s’activent dans les travaux préliminaires de réalisation de pistes communautaires dans le département de Bounkiling ont été enlevés ce vendredi vers 9 heures à hauteur du village de Bayanka, situé à une vingtaine de kilomètres de la frontière avec la Gambie.

Il s’agit de 6 topographes et 4 habitants de cette localité de la commune de Diacounda. Leurs ravisseurs, au nombre de cinq, se réclameraient du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc). Ils agiraient ainsi pour s’opposer à ce projet de construction d’une piste communautaire dans leurs zones de retranchement où ils gèrent plusieurs ha de cannabis.

Véhicule et matériels saisis
Pour garantir la sécurité de leur position militaire, les combattants ont pris les devants pour ne pas s’exposer. Ces techniciens d‘Eer (Entreprise d’étude et de réalisation de pistes communautaires) et leurs guides ont passé cinq tours d’horloge entre les mains de leurs ravisseurs avant d’être relâchés vers 14 heures. S’ils sont sortis indemnes de cette situation, leurs véhicules de type 4X4, leurs matériels de topographie ainsi que leurs téléphones cellulaires sont entre les mains de leurs ravisseurs. Face à cette situation, ils sont obligés de mettre fin à leur activité.

odemba@lequotidien.sn

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.