Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Babacar DIOP, JDS : «Le Sénégal est gouverné par un trio viral : Macky, Tanor et NIASSE…»

Le Jeunesse pour la démocratie et le socialisme (JDS) ne lâche pas sa pétition pour la sortie des ministres socialistes du gouvernement. Après Thiès et Kaolack, Babacar DOP et ses camarades ont été accueillis, ce dimanche 13 novembre 2016, à la permanence Pape Babacar MBAYE du Parti socialiste (PS) de Grand Yoff par la 10ème coordination du PS  de Grand-Yoff. La pétition de JDS qui ambitionne de recueillir 200 mille signataires, a été signée par 750 responsables et militants socialistes de Grand-Yoff. Prenant la parole, le coordonnateur du JDS a dénoncé la position de la direction du PS qui, selon lui, veut leur imposer un mariage forcé avec l’Alliance pour la République (APR) et la coalition Benno Bokk Yakaar. Ce qu’ils n’accepteront pas à l’en croire. «La Direction du PS veut nous forcer un compagnonnage avec APR et Benno Bokk Yakaar. Elle a amené du cola, des clés de voiture, des clés de maison et des millions pour sceller le mariage. Elle veut sceller ce mariage. Parce que dans ce mariage  le père y trouve son intérêt, la tante y trouve son intérêt parce qu’elle est ministre de l’Elevage et le tonton parce qu’il est ministre dans le gouvernement. Personne ne peut nous imposer un mariage forcé. Au nom de la dignité, au nom de la liberté nous rejetons les résultats de monsieur Serigne MBAYE THIAM. Ces résultats ne sont pas démocratiques, ces résultats ne reflètent pas le sentiment de la base», peste-il. Non sans tailler en pièce le président Macky SALL, Moustapha NIASSE et Ousmane Tanor DIENG. «Benno Bokk Yakaar n’existe plus, la République n’existe plus, vous savez ce qui existe, ici, c’est un trio viral. Le Sénégal est gouverné par un trio viral. Le trio viral, c’est Macky SALL, c’est Ousmane Tanor DIENG et c’est Moustapha NIASSE. L’un a pris le palais de la République, l’autre, l’Assemblée nationale et l’autre aussi, une nouvelle chambre qui a été créée pour qu’il puisse faire partie du système. Il faut casser ce système-là, parce qu’il nous a conduit dans la pauvreté absolue», martèle-t-il.

WALFNet

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.