Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Lutte contre la drogue : HLM sensibilise ses jeunes

Dans le cadre de la clôture de son programme 2016, la Coalition communautaire anti drogues des HLM a organisé une journée de sensibilisation sur la drogue et les méfaits qui peuvent en découler, hier mercredi 09 novembre. Le forum qui a eu pour cadre l’esplanade des HLM, sous le thème “La toxicomanie en milieu scolaire”, a vu la participation de tous les établissements scolaires de la commune, les partenaires et des habitants de la collectivité locale.

Ils étaient nombreux à répondre à l’appel de la Coalition communautaire anti drogue à l’esplanade des HLM. Ecoliers, parents d’élèves, enseignants, partenaires et habitants, tous vêtus en tee-shirts blancs sur lesquels il est écrit “lutte contre la drogue“. Pour le coordonnateur de la coalition, Abdoulaye Dièye, “Nous sommes partis d’un constat et le danger qui guette la population, plus particulièrement nos jeunes… La drogue est un fléau qui est en ébullition dans le monde entier. Et les gens se sont rendu compte que la répression n’est pas la meilleure solution pour dissuader les usagers. Même dans les pays les plus développés la méthode répressive n’a pas donné les résultats escomptés. C’est alors que les gens ont pensé à d’autres alternatives“, a dit le coordonnateur Abdoulaye Dièye.

Pour les initiateurs, la solution la plus efficace et la plus adaptée est la sensibilisation. Dans leur combat ils sont accompagnés par une Ong américaine Coalition Communauté Anti Drogue Américain (CADCA) le Comité interministériel de Lutte contre la Drogue (CILD) ainsi que  l’OCRTIS, l’UNODC, l’Ong Jamra et le Centre Jacques Chirac. “Si nous arrivons à éloigner les jeunes de l’utilisation de la drogue, cela peut décourager les vendeurs“, argue M. Dièye.

Le coordonnateur Dièye estime qu’il n’est plus question de se taire. Avec la sensibilisation ils peuvent arriver à dissuader les jeunes de ne plus utiliser la drogue et, par conséquent, stopper la toxicomanie et les ravages que la drogue cause dans notre société. “La banalisation de la drogue n’est rien d’autre qu’un sentiment d’impuissance. Mais nous ne devons pas baisser les bras. Ce qu’il y a lieu de faire, c’est de refaire notre environnement pour retrouver ces personnes égarées, les ramenées dans la société, pour leurs éventuelles réinsertions “, martèle le coordonnateur Abdoulaye Dièye.

LA DROGUE EN MILIEU SCOLAIRE, UNE REALITE

Adja Fatou Ndiaye Dieng, élève en clase de Seconde confirme que la drogue est présente dans le milieu scolaire. Cela est du à une mauvaise fréquentation des élèves, souvent des personnes extérieures au milieu scolaire. Avant d’ajoutée que la proximité des marchés qui sont aux alentours des écoles leurs portent préjudice. “Dans le milieu scolaire, filles comme garçons utilisent de la drogue. Il nous arrive de les apercevoir, mais nous les dénonçons. Nous préférons les approcher, les sensibilisés pour qu’ils prennent conscience des dangers qu’ils en courent“, précise l’adolescente Adja Fatou Ndiaye Dieng.

La drogue, ce n‘est pas bon. Elle est nuisible à la santé. Témoignant que la drogue est très présente dans notre milieu scolaire, Halimatou Gueye, élève de 3e alerte: “Il est urgent que les parents et les autorités réagissent, sinon ce sera la catastrophe. Parce que les jeunes ont tendance à utiliser la drogue pour une affaire de ‘’filing’’. Il y a aussi l’influence des Télénovelas et les artistes qui jouent la star à travers le petit écran… C’est indigne pour un pays qui veut protéger sa jeunesse“, déclare t-elle.

Ibrahima Diop, enseignant au CEM Dr Samba Guèye, se confie : “on est conscient que la drogue est présente dans notre environnement. Maintenant, nous sensibilisons les élèves et nous demandons aux parents de veiller sur leurs progénitures. Il ne nous est jamais arrivé de renvoyer ou exclure un élève pour des faits de drogue. Seulement, un jour, on nous avait signalé qu’il y avait des jeunes qui fumaient vers l’autoroute. Et l’administration a pris des mesures et alerté leurs parents pour que cela ne se répète plus“, précise l’enseignant. Avant de dénoncer la «cantinisation» des écoles qui est un danger pour les élèves. Ces cantines constituent le refuse de certains élèves et les malfrats. Et de rappeler que Kalidou Diallo, le ministre de l’Education d’alors avait mis fin au phénomène. «Mais on constate aujourd’hui, malheureusement que cela n’a pas de suivi».

LES DANGERS

“Le fait de fumer seulement est nuisible à la santé, ça attaque les neurones respiratoires et cervicales qui peuvent déboucher à des troubles psychique. La drogue peut entrainer la détérioration de la muqueuse, une sorte tapis roulant qui facilite l’entrée de la fumée dans l’organisme en le consommant. Si cette muqueuse ne fonctionne plus, cette fumée reste sur les poumons, ce qui aboutit aux maladies respirations“, a dit le Dr Mohamed Diagne.

Le Quotidien

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.