Blocages dans la mise en œuvre de la TNT: Excaf incapable de fournir des décodeurs

Les manquements notés dans la mise en œuvre de la Télévision Numérique Terrestre (Tnt) notamment le défaut de fourniture des décodeurs est lié au non respect par le Groupe Excaf Telecoms du cahier des charges qui le lie à l’Etat du Sénégal. C’est l’avis du ministre des Postes et des Télécommunications, Yaya Abdoul Kane qui a présidé hier, lundi 7 novembre, l’ouverture de la deuxième conférence annuelle sur la Gestion du spectre en Afrique subsaharienne.

Une année après son instauration, la Télévision Numérique Terrestre (Tnt) tarde à être effective dans plusieurs régions du pays. La cause est, selon le ministre des Postes et des Télécommunications, Yaya Abdoul Kane, que le bailleur, en l’occurrence le Groupe Excaf Telecoms, n’a pu respecter le cahier des charges qui le lie à l’Etat du Sénégal. Si l’on en croit, le ministre des Postes et des Télécommunications, Excaf n’a pu assurer une livraison correcte des décodeurs.

Aussi annonce-t-il dans ce sens que sur une commande de 865.000 décodeurs, seuls 368 ont été livrés. Et donc, pour trouver une solution au problème, un task force a été mis en place par la Primature. L’objectif de cette commission, pilotée par le Chef du gouvernement, est de trouver les voies et moyens pour sortir de la crise. Il s’agit aussi de faire des recommandations et d’apporter des correctifs.

POSSIBLES SANCTIONS CONTRE LE GROUPE EXCAF

Après les futures conclusions de la structure logée à la Primature, l’Etat du Sénégal décidera des sanctions qui seront infligées au Groupe Excaf Télécoms, a dit Yaya Abdoul Kane. Par ailleurs, il trouve que le prix du décodeur ne doit aucunement excéder 10000 F Cfa car étant fixé par arrêté ministériel. L’effectivité de la transition numérique reste bloquée par la seule absence des décodeurs, trouve le ministre des Postes et des Télécommunications. A son avis, presque toutes les régions du pays reçoivent le signal numérique. Avec la Tnt, le Sénégal s’était engagé de transiter de l’analogie vers le numérique. Le lancement du processus devant mener au basculement total a eu lieu le 17 juin 2015. Et, depuis cette date, la mise en œuvre totale tarde à être effective.

 

Sud Quotidien

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.