Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Le bureau de mise à niveau investi 4,585 milliards pour accompagner 12 chefs d’entreprises

Le Bureau de mise à niveau (Bmn) a procédé, avant-hier, à la signature de convention avec 12 entreprises privées qui s’activent dans des domaines variés. C’est au total, un montant 4,585 milliards de FCfa qui est dégagé pour accompagner ces entreprises.

Pour aider les entreprises à être plus performantes dans leurs domaines d’activité, le Bureau de mise à niveau (Bmn) a mis en place un programme d’accompagnement. Dans ce cadre, il a signé, avant-hier, des conventions avec 12 entreprises. Les 7 bénéficieront d’une mise à niveau globale et les cinq, d’une mise à niveau spécifique. Au total, c’est une enveloppe de 4,585 milliards de FCfa qui est dégagée dont 3,621 milliards d’investissement et 964 millions de primes. Ces entreprises s’activent dans différents domaines comme la production et la commercialisation d’emballages plastiques, l’hôtellerie et la restauration, les Btp, la transformation des céréales locales, les Tic, la confection de vêtements, etc. « Cette cérémonie de signature de conventions montre la complicité qui existe entre le Bmn et les entreprises privées. Sur les 12 bénéficiaires, il n’y a aucune entreprise publique bien que les ressources allouées soient publiques », s’est félicité le directeur du Bureau de mise à niveau, Ibrahima Diouf.

Il a souligné que ce genre de cérémonie se faisait dans la plus grande discrétion. « Il est aujourd’hui nécessaire que les gens sachent qu’il y a des entreprises qui font des efforts de création de richesses et qui méritent d’être accompagnées. Par le passé, chacun restait dans son coin et on s’envoyait les documents. Mais avec ce genre de cérémonie, les chefs d’entreprises ont l’occasion de tisser les relations d’affaires », a ajouté M. Diouf.

Revenant sur la différence entre la mise à niveau spécifique et celle globale, il explique que le premier procédé est plus allégé et ne dure qu’un an. Alors que le second est lourd et dure trois ans. «Ce sont les entreprises dont les investissements n’excèdent pas 50 millions de FCfa qui bénéficient de la mise à niveau spécifique. Toutefois, il n’est pas exclu que celles-ci soient sélectionnées demain pour le programme de mise à niveau globale », a précisé le directeur Bmn. Les effets attendus de la mise à niveau de ces entreprises sont, entre autres, une croissance du chiffre d’affaires (entre 10 et 70%), une augmentation de la valeur ajoutée (entre 30 et 70%), une amélioration du taux de marge nette (entre 7 et 50 %), une amélioration des compétences du personnel et de sa productivité etc.

Les bénéficiaires ont exprimé leur satisfaction et espèrent booster davantage leur activité. « J’ai fait mes débuts dans l’agriculture. Aujourd’hui, je m’active dans la transformation des produits céréaliers mais aussi dans la production des semences. Grâce au soutien du Bmn, je commence à gagner des marché de l’Etat », a témoigné Mame Fatim Mbacké, chef d’entreprise.

Grâce à l’accompagnement du Bmn, son entreprise a changé de statut passant ainsi de Gie à Sarl. Mme Sow, chef d’entreprise évoluant dans les Btp espère améliorer les performances de sa boite. « Nous espérons respecter tous les engagements contenus dans la convention », a-t-elle déclaré. Ndèye Aita Mbaye Thiam a salué la patience et la capacité d’écoute dont a fait montre l’équipe du Bureau de mise à niveau qui a travaillé avec elle avant la signature de la convention. Le couturier, Laye Diarra, fait aussi partie des bénéficiaires de ce programme. Il a, au nom de son équipe, remercié le Bmn. « Le premier accompagnement, c’est de nous permettre d’avoir une bonne organisation interne. Nous espérons pouvoir, avec ce financement, augmenter nos résultats », a-t-il indiqué. Beaucoup parmi les chefs d’entreprises ont plaidé pour l’augmentation, par l’Etat, des ressources allouées au Bureau de mise à niveau.

 

Ndiol Maka SECK / lesoleil.sn

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.