Port de Dakar: comment les armateurs étrangers arnaquent les opérateurs économiques sénégalais

Le port de Dakar est devenu le nouveau fief de l’arnaque. Ces actes illicites sont l’oeuvre d’armateurs étrangers qui y dictent leurs tarifs. Selon le journal L’Observateur, ces derniers facturent leurs clients que sont les opérateurs économiques sénégalais, plus que Dp World leur demande. La boîte émiratie applique un tarif homologué par la Direction du commerce intérieur (Dci), intitulé Thc, qui s’applique à tous les acteurs portuaires de puis 2015, pour la manutention terre. Ce qui n’a rien à voir avec les différentes dénominations de surcharges appliquées par les armateurs.  

Pour mieux mener leur opération, lit-on, les armateurs font supporter aux opérateurs économiques les frais de débarquement de leurs containers ou marchandises, une fois arrivés à Dakar à l’importation et vice-versa. Alors que ces charges, appelées “liner in” et “liner out”, font partie du fret. 

Le port, dit le journal, incapable d’intervenir dans ce contentieux, a alerté le ministère de la pêche pour pratique illicite. Ce qui n’a pas freiné l’arnaque ni perturber le sommeil des armateurs qui continuent leurs pratiques.
 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.