Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Emigration clandestine: 90 jeunes sénégalais migrants de retour de Libye

Au Sénégal, près de 1 200 personnes, en majorité des hommes, jeunes, ont été rapatriées de Libye depuis le début d’année. Des opérations menées par les autorités et l’OIM, l’Organisation internationale pour les migrations, avec un objectif, fixer ces jeunes au pays, leur trouver du travail pour leur couper l’envie de repartir. Mardi soir 1er novembre, 90 migrants sont ainsi arrivés à Dakar. Reportage.

Les visages sont marqués, les habits fatigués, les balluchons qui transportent une vie, tous petits. Ces hommes, comme Ibrahima Diallo, ont payé, souvent 650 000 francs CFA, 1 000 euros, le droit de découvrir l’enfer.

« La vie des noirs en Libye, c’est pas bon, confie-t-il. Là-bas, il n’y a pas de travail correct. Les gens en Libye ils attrapent les noirs, ils tirent comme ça, j’ai regretté de partir. »

S’ils sont soulagés de retrouver leur pays, l’accueil est par contre très cadré. Renseignements extérieurs, gendarmerie, les interrogatoires sont poussés. Sory Kaba est directeur des Sénégalais de l’extérieur. Pour lui, la politique européenne de fermeture des frontières n’a aucun sens : « Si aujourd’hui l’Europe considère que les pays du Sud doivent être assignés à résidence, ça pose un problème. Si la demande n’est pas accessible, il est clair qu’ils vont emprunter d’autres routes, même si on leur offre tout l’or du monde. »

Boubacar Boiro a 21 ans, il en paraît 15 de plus. Son expérience, sa traversée du Sahara, la Libye, il ne la souhaite à personne et appelle tous les jeunes à rester au pays. « Je ne vais pas repartir en Libye, j’essaie de rejoindre ma mère, et ma famille, je suis content. » Depuis le début d’année 1 200 Sénégalais ont été rapatriés de Libye.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.