Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Conseil de sécurité ONU: le Sénégal démarre sa présidence avec un programme chargé

Le Sénégal démarre mardi son mois de présidence du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU) avec un programme chargé autour duquel s’affairent les agents de la Mission permanente sénégalaise, sur place à New York.

« Le programme qui est entre vos mains est susceptible d’être modifié à tout moment », a confié à l’envoyé spécial de l’APS, l’un des responsables du Protocole de la Mission permanente du Sénégal auprès de l’ONU, Pierre Faye.

Après une cérémonie officielle de lancement, la présidence du Sénégal du Conseil de sécurité commence par un briefing et des consultations sur les Grands Lacs, qui seront menés par Saïd Djinnit, le représentant spécial des Nations unies dans la région.

Une communication sur le multilatéralisme au Soudan sera suivie par les deux jours de retraite annuelle accueillie cette année par le Sénégal, laquelle sera la dernière pour le secrétaire général sortant de l’ONU, Ban Ki-Moon.

Ce sera l’occasion de réfléchir sur la possibilité de « rendre plus efficace » la méthode de travail au Conseil de sécurité, lit-on dans le programme prévisionnel.

Le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Mankeur Ndiaye, présidera, le 7 novembre prochain, les débats sur « les menaces symétriques » auxquelles font face les opérations de maintien de la paix, leur impact sur l’efficacité des missions et les pertes en vies humaines.

« C’est la première fois que ce débat est posé au Conseil de sécurité », a souligné Pierre Faye, selon qui le débat public sur la Bosnie Herzégovine du lendemain sera suivi de consultations privées sur la situation entre la Somalie et l’Erythrée.

La procureure générale de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda, fera une intervention sur la résolution portant sur la piraterie en Somalie et la situation en Libye, avant que le Conseil ne statue, jeudi matin, sur les résolutions de la Somalie et la FISNA (Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyéi, au Soudan).

Du 11 au 12 novembre, les Etats membres du Conseil de sécurité se rendront en République démocratique du Congo et en Angola avant de revenir échanger sur la situation politique en Syrie, la coopération entre les Nations unies et les organisations sous-régionales comme l’OCI (Organisation de la coopération islamique) et l’UA (Union africaine).

Les consultations sur la Corée du Nord, la situation humanitaire en Syrie, le processus de paix en Palestine, les questions frontalières entre le Soudan et le Sud Soudan seront également au menu du calendrier de la présidence sénégalaise du Conseil de sécurité.

Le Sénégal axera son deuxième grand début public, le 22 novembre prochain, sur la place de l’eau, de la paix et de la sécurité dans les opérations onusiennes de maintien de la paix et de la sécurité.

 

Aps

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.