Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Ouverture du Bureau régional du MIGA : Louise Cord y voit une opportunité pour le privé

A l’occasion de l’Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA), Louise Cord Directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal, la Mauritanie, la Guinée-Bissau, la Gambie et Cabo Verde, a soutenu que cette agence va être un important levier pour renforcer le partenariat avec nos clients, et, en particulier, avec le Sénégal, pour atteindre nos objectifs communs d’éradiquer l’extrême pauvreté et de stimuler la prospérité partagée.

«Avec la présence de MIGA, nous allons sans doute, nous IDA et IFC, mieux servir non seulement le gouvernement, mais également le secteur privé dans les projets que nous développons ensemble», note-elle.
Selon elle, cette proximité est d’autant plus importante que notre conviction commune est que l’investissement privé est une condition nécessaire pour assurer un développement durable. En effet, un secteur privé dynamique crée des emplois, stimule l’innovation, paie des taxes et renforce la croissance économique.
«Il joue même un rôle incontournable dans le rétablissement de la stabilité dans les pays sortant de crises, ce qui, heureusement, n’est pas le cas du Sénégal», informe-t-elle.
Parlant du Rapport Doing Business 2017, elle a félicité les pays africains qui ont fait des progrès pour améliorer leur climat d’investissement. Toutefois, souligne-t-elle, force est de constater qu’en Afrique de l’Ouest, où les opportunités d’investissements substantiels existent dans les secteurs les plus productifs, les investisseurs sont encore confrontés à des défis importants en termes de création ou d’expansion de leurs entreprises.
 
Pathé TOURE
 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.