Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

La suspension des langues LV2 dans l’enseignement moyen n’est pas du gout des professeurs

Le gouvernement du Sénégal vient de prendre une mesure qui consiste à supprimer les langues (LV2) notamment les langues russe, italienne et allemande dans les Cours d’Enseignements Moyens(C.E.M). Les professeurs de langues disent niet à cette mesure et veulent que l’Etat revienne sur sa décision. Ils n’excluent pas de saisir les autorités allemandes pour défendre leur cause.

D’après ce reportage que nous avons réalisé dans un collège de la place, les élèves qui avaient opté pour ces langues ont été orientés vers les matières scientifiques. Le constat est fait dans pas mal de classe de 4éme secondaire. Dans la région de Thiès les responsables de ces langues ont alerté le peuple face aux désagréments de cette mesure. Ils ont demandé au gouvernement de bien vouloir repenser à cette décision.

Trouvé au milieu de la cour d’une l’école et entouré de quelques collègues, ce professeur de langues qui préfère s’exprimer dans l’anonymat n’est d’avis avec cette mesure. Selon lui, la suspension de ses langues, allemande, italienne et russe peuvent entraîner des conséquences néfastes dans les relations diplomatiques avec ces pays. « Le Sénégal bénéficie d’énormes soutiens de la part de la coopération allemande a signalé un responsable par exemple. »

« Après un constat du refus de faire inscrire les élèves au niveau des classes qui enseignent les langues. Une délégation est partie voir le responsable des lieux. Il nous a informé qu’il ne fait qu’appliquer. Cette décision vient des autorités de l’enseignement. Les élèves en lieu et place des langues comme l’Allemande, le Russe et l’Italienne vont faire les matières de sciences » a déploré un autre professeur trouvé sur place et qui a par ailleurs soutenu: «Au Sénégal beaucoup de salle de classe sont construite par la coopération Allemande, surtout les écoles primaires et secondaires. Avec cette coopération les élèves bénéficient des bourses pour les études dans ses pays. Cette suspension de la langue Allemande peut entraîner une perturbation dans le système scolaire. Les professeurs de ses langues aussi seront au chômage. »

Comme si la suppression de la langue préoccupe le plus les professeurs de langues de cette établissement. Un enseignant a laissé entendre: « Le soutien de la coopération allemande qui est très bénéfique pour les élèves, peut être bloqué. Nous ne comptons pas nous limité à des dénonciations au niveau du Sénégal. Si une solution n’est pas apporté à cette situation nous allons informer les autorités de l’Allemagne.»

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.