Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

PARTICIPATION DU SECTEUR PRIVE AU SECOND COMPACT DU MCC-SENEGAL : L’Unité technique de formulation diagnostique les contraintes du secteur privé

Le Sénégal a été déclaré éligible à un second compact par le Conseil d’administration du Millénium challenge corporation (MCC). Par ailleurs des contraintes doivent être levées pour un meilleur investissement du secteur privé dans le développement socio-économique du pays.

Les experts du ministère des Infrastructures, du Transport et du désenclavement, point focal du gouvernement, et l’équipe technique de l’Unité de coordination de la formulation (UCF) ont présenté lors d’un atelier, les contraintes du secteur privé dans la réalisation des projets définis dans le cadre du MCC.
Parmi ces contraintes qualifiées de majeures, l’UCF note le coût élevé de l’énergie et, dans une moindre mesure son manque de fiabilité. Ce qui réduit le rapport coût-efficacité des entreprises et l’incertitude au niveau de la production. Le cadre administratif complexe et contraignant, les obstacles règlementaires et législatifs sont également pointés du doigt. De même l’accès au financement, le coût élevé du transport et de la logistique, l’accès à la terre, constituent des obstacles notoires pour le secteur privé.
Dans l’analyse des contraintes, l’UCF a également décelé les problématiques liées au genre et aux dynamiques sociales dans une société sénégalaise patriarcale et fortement influencée par les structures coutumières et religieuses.
Première étape de la formulation d’un compact, l’analyse des contraintes permet de définir les obstacles qui entravent l’investissement privé et la transformation structurelle de l’économie sénégalaise. En plus de l’analyse des contraintes, quatre autres étapes constituent la formulation d’un compact : le diagnostic des problèmes, la définition du projet, son élaboration et l’étape de la négociation.
 
Amadou BA
 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.