Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Le HCCT divise le camp présidentiel : «Monsieur le Président, pensez-vous normal que le PS ait engrangé plus de postes que Macky2012»

La nomination des 70 membres du HCCT suscite la colère de certains alliés. Hier la coalition les Républicains Domi Rewmi qui s’est retrouvé avec un conseiller se dit «très surpris» par la manière dont la liste des 70 hauts conseillers nommés par décret a été répartie. «Pour parler de cette question, nous voudrions d’abord nous excuser auprès de l’opinion car nous ne souhaiterions pas porter sur la place publique un problème lié à des nominations. Notre pudeur ne nous a jamais permis d’aborder ce sujet, mais trop c’est trop», précisent d’emblée les leaders de domi rewmi dans une déclaration de presse. En effet, expliquent-ils, «la répartition des quotas pour la représentation au Hcct est inéquitable et injuste. Elle confirme notre sentiment selon lequel Bby est une vaste escroquerie». Alassane Cissé, Maguette Ngom et Cie, de préciser qu’à part le Benno des cinq qui regroupe l’Apr, le Ps, l’Afp, la Ld et le Pit «qui se partagent les responsabilités au gouvernement, à l’Assemblée nationale et au Cese, tous les autres partis sont considérés comme des faire-valoir. Nous dénonçons la boulimie et le manque de reconnaissance des leaders de ces partis dits grands».

S’adressant au chef de l’Etat, Domi rewmi souligne : «Monsieur le président votre gestion de Bby pose problème. Vous avez aussi rompu le pacte qui vous lie à vos alliés de la première heure. Monsieur le Président, pensez-vous normal que le Parti socialiste ait engrangé plus de postes que Macky2012 et les Républicains Domi Rewmi ? Est-il acceptable que Bss soit mieux représenté dans cette nouvelle institution que ceux qui vous ont porté au second tour de l’élection présidentielle de 2012 ? Est-il encore juste que votre parti ait 78 hauts conseillers  là où vos alliés de la première heure n’ont que deux (2) ?»

WALF

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.