Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Agriculture : Les fermes Naatangués recoivent l´appui de la coopération espagnole

Le Commissaire européen à la coopération internationale et au développement, Neven Mimica, a procédé à la signature du Protocole de partenariat en vue du renforcement des synergies entre les acteurs du «Projet d’appui à la réduction de la migration à travers la création d’emplois ruraux au Sénégal par la mise en place de fermes agricoles villageoises et individuelles (fermes Naatangués) dans les régions à haute potentialité migratoire – PACERSEN».

Avec un financement de 20 millions d’euros, souligne un communiqué, ce projet s´inscrit dans le cadre du fonds fiduciaire d’urgence en faveur de la stabilité et de la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière et du phénomène des personnes déplacées en Afrique.
 
Le projet vise à améliorer les conditions de vie des populations rurales des zones de départ de migrants (zones Ouest, Centre, Sud et Est du pays) pour réduire l’émigration illégale,  lutter contre la pauvreté et soutenir la résilience des populations.
 
L’objectif spécifique du Projet est de contribuer à la création d’emploi et de richesse dans les régions les plus susceptibles à l’émigration à travers l’aménagement des terres par des fermes agricoles Naatangués et par l’accompagnement technique et la formation des agriculteurs et agricultrices.
 
Depuis 2014, l´ANIDA, avec le soutien financier de la part de l’AECID d’un million d’euros, a mis en place ce projet innovateur qui a comme objectif la réduction de la vulnérabilité des populations rurales à  l’insécurité alimentaire et la malnutrition et la promotion  des emplois durables, à travers l’aménagement de 110 petites exploitations agricoles familiales productives en Casamance.
 
Pathé TOURE


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.