Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Malick GACKOU sur la répression policière : «C’était un plan ourdi pour nous liquider»

Malick GACKOU continue de dénoncer la répression de leur marche du 14 octobre dernier. Selon le coordonnateur de la Coalition de l’opposition Wattu Mankoo Sénégal, c’est un plan qui avait été peaufiné par les tenants du pouvoir pour les tuer. «Le jour de la marche du 14 octobre 2016, même si on s’était limité à la Place de  l’Obélisque, le pouvoir allait nous agresser. C’était un plan savamment ourdi pour nous liquider, nous intimider et nous donner, comme ils disent une leçon mémorable», déclare le leader du Grand parti (GP) dans une interview accordée au journal «Le Populaire ». Mais à en croire le patron du GP, c’est peine perdue, ils sont plus que jamais déterminés à poursuivre leur combat. Et ce, sous d’autres formes à travers des campagnes sensibilisation et des visites. L’ancien ministre du Commerce, annonce d’ailleurs l’organisation d’un grand meeting en novembre et d’une marche en début décembre. «Soyez sûrs que les patriotes seront debout pour faire face. Cette répression c’est aussi la marque de l’impuissance du régime en place face à notre mobilisation et notre engagement sans faille pour le Sénégal. La Conférence des leaders du front pour la défense du Sénégal/Mankoo Wattu Sénégal a retenu de poursuivre le combat à travers des visites de sensibilisation et d’informations auprès des représentants  diplomatiques, la finalisation du dossier de la plainte en relation avec nos avocats qui s’y attèlent avec panache et rigueur, la tenue d’un meeting, en début novembre, et l’organisation d’une marche en décembre», détaille-t-il.

WALFnet

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.