Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

PODOR : Le projet AIDEP va favoriser des investissements productifs et un système de gouvernance des ressources naturelles et foncières.

 

La visite de l’Ambassadeur de France S.E.M Christophe Bigot dans la vallée du fleuve Sénégal, du 20 au 22 octobre 2016, a été marquée par une étape importante dans le département de Podor, avec la rencontre du Conseil Municipal de la commune de Gamadji Saré et de l’équipe du Projet Agriculture Irriguée et Développement Economique des territoires ruraux de Podor (AIDEP), le 21 octobre 2016. La mission était composée de l’Ambassadeur de France, de la Directrice de l’Agence Française de Développement Madame Laurence HART, du Directeur Général de la SAED Samba KANTE et du Directeur général adjoint Seyni NDAO.

En effet, cette visite s’inscrit, entre autres, dans le cadre de l’évaluation des programmes financés par la France dont le Projet AIDEP constitue l’un des plus importants avec un financement de 21 Milliards de FCFA. Pour sa mise en œuvre, l’État du Sénégal et l’Agence française de Développement (Afd) ont pris l’option de confier la maîtrise d’ouvrage à la SAED, compte tenu de son expérience et des résultats obtenus dans le développement économique des territoires de la Vallée du Fleuve Sénégal.

Ce Projet comporte un important volet d’appui aux dix communes bénéficiaires, à travers la mise en place d’investissements productifs et d’un système de gouvernance des ressources naturelles et foncières.

Lors de cette visite d’échanges, l’équipe du Projet a rappelé les enjeux de la gestion foncière en milieu rural et dans le Fouta en particulier, pour montrer la cohérence de son intervention avec la politique foncière au Sénégal dont la réforme est en cours. Les différentes étapes de la décentralisation et le nouveau paradigme à prendre en compte à partir de 2013, nécessitant le  renforcement de l’autorité et des pouvoirs de prise de décision  des institutions décentralisées (communes) ont été ainsi présentées.

À cet effet, il a été précisé que ces évolutions ont été progressivement prises en compte dans la Vallée du fleuve Sénégal, face aux enjeux de développement économique autour de ses territoires.  Dès les années 90, la SAED a mis en place d’importants outils de sécurisation foncière par un processus participatif et inclusif, une cartographie de l’espace, des textes de règles de gestion de l’espace pour éviter les conflits entre les différents usagers. Il s’agit des Plans d’Occupation et d’Affectation des Sols (POAS), des Fonds de maintenance des infrastructures et de la Charte du Domaine Irrigué (CDI). L’innovation majeure a été la mise en place d’un système d’information foncière (SIF) permettant de passer de l’enregistrement manuel des affectations, avec toute la liasse foncière, à l’intégration des informations statistiques et géographiques de la collectivité locale dans une base de données.

Le Directeur général de la SAED, Monsieur Samba KANTE a rappelé que ces outils de sécurisation foncière ont été par la suite consolidés, renforcés et élargis à l’ensemble des anciennes communautés rurales, à travers le Programme d’Appui aux Communautés Rurales (PACR), financé en 2008 par l’Agence Française de Développement (AFD) et le MCA en 2010. Aujourd’hui, c’est encore avec l’un de ses partenaires privilégiés, en l’occurrence l’AFD que la SAED, de concert avec les Collectivités locales, compte poursuivre cette dynamique de développement économique du département de Podor.

Le Coordonnateur du Projet AIDEP, Monsieur Khasssim Malick SARR, a rappelé la logique d’intervention autour du triptyque : i) sécurisation et gestion du foncier, ii) développement des filières porteuses (agriculture et élevage, principalement) et iii) mise en place d’un Fonds d’Appui Intercommunautaire (FAI) de 2,230 milliards fcfa pour les dix communes du département de Podor, bénéficiaires de ce projet.

L’ambassadeur de France s’est félicité de l’approche la consolidation de tous ces acquis et des  innovations apportées par ce Projet dont les résultats devraient contribuer de manière décisive au développement économique du département de Podor.

NDARINFO.COM

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.