Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Malick GACKOU : «nous n’accepterons plus que les droits des citoyens soient piétinés»

Comme annoncé hier sur WALFnet, le préfet de Dakar a brandi hier l’arrêté Me Ousmane Ngom du 20 juillet 2011, interdisant toute manifestation de l’avenue Malick Sy  au Cap Manuel. Seulement, cette décision préfectorale ne semble guère ébranler les opposants qui sont décidés en à découdre. «Le préfet de Dakar nous a montré l’arrêté Ousmane Ngom du 20 juillet 2011 interdisant toutes manifestations à caractère politique de l’avenue Malick Sy au Cap manuel. Mais nous avons réfuté cet arrêté qui est totalement en porte à faux avec les droits constitutionnels des citoyens, c’est la raison pour laquelle nous maintenons notre marche dans la trajectoire demandé, parce que nous n’accepterons plus que les droits des citoyens sénégalais soient piétinés. Plus rien ne sera comme avant», a martelé Malick GACKOU, coordonnateur du Front.

WALFnet

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.