Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Leçons d’une manifestation républicaine réprimée par Adama Gaye

La première leçon de la marche m’a été donnée par une vieille dame avec qui je me suis retrouvé alors que les forces de l’ordre tiraient sur la foule. « Nous n’avons plus de démocratie, dit-elle, mais une démocachot », car, précise-t-elle, le Sénégal est devenu une prison à ciel ouvert.
Ils étaient des centaines, voire des milliers, à avoir pris d’assaut le lieu de la manifestation. Mais les forces de l’ordre et de la sécurité ont préféré semer désordre et insécurité sur des citoyens qui exerçaient leur droit républicain.
J’étais parmi les leaders qui conduisaient le mouvement. Autant j’ai observé avec fierté la résilience de ceux d’entre-eux restés stoïques face aux cerbères, autant je n’ai pu m’empêcher de constater la douce fuite d’une des grandes gueules du PDS qui a préféré s’éclipser alors que le mouvement s’approchait des forces du désordre.
J’ai alors vu les tirs de grenades, apparemment des tirs à balles réelles aussi. Un homme, la gorge coupée courait dans tous les sens. Du sang en sortait abondamment. Survivra-t-il? Pas sûr.
En tous les cas, ce jour fut un jour sombre pour la démocratie Sénégalaise prise en otage alors que les forces de l’opposition, un peu désorganisées, se prêtant au rêve des forces de sécurité leur ont servi de chair à canon.Toutes les leçons sur la manière de combattre un pouvoir décidé à tuer, terroriser doivent être tirées par celles et ceux qui comptent redonner à la démocratie sénégalaise ses lettres de noblesse.
Ce soir sur les Télés et les Sites, on verra les images violentes et aussi la mobilisation brouillonne mais massive de massive du peuple. Elles montreront que le pays est entré dans une nouvelle étape dans son bouillonnement. Ce chaudron n’augure rien de bon pour un régime aux abois. La fin est toujours délicate pour une autocratie. Nous y sommes! La lutte continue.Je suis définitivement entré dans ce combat, pour ma part ! Et je suis content d’avoir été aux premières places quitte à inhaler les gaz aveuglantes et étourdissantes des lacrymogènes dont l’objectif était clairement de tuer! Les démocrates doivent plus que jamais renforcer leur unité pour mener et conclure avec succès ce combat vital !

Adama Gaye

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.