Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Itinéraire de la marche de l’opposition : la société civile tacle le préfet de Dakar

La décision du préfet de Dakar de modifier l’itinéraire retenu par le Front pour la défense du Sénégal (Fds), / (Mankoo wattu Senegaal) n’est pas du goût de certains responsables de la société civile. Pour Aboubacry MBODJ de la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO) et Me Assane Dioma NDIAYE de la LSDH.

En effet, selon le Secrétaire-général de la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme, Aboubacry MBODJ, cet arrêté ne tient pas la route. «C’est un faux fuyant pour le préfet de se référer derrière un tel arrêté», a-t-il déclaré dans les colonnes de Sud quotidien. Pour lui, un arrêté qui a été pris par un ancien ministre de l’Intérieur qui n’est plus au gouvernement ne peut pas être au-dessus de la liberté de manifestation qui est garantie par la Constitution même s’il y a une récurrence de l’interdiction de la manifestation pacifique  depuis 2012. «Nous même de la société civile, nous avons été victimes de ces interdictions intempestives, ce qui est un recul pour notre démocratie. Je pense que le préfet devrait discuter avec les organisateurs de cette marche et prendre toutes les dispositions pour encadrer cette manifestation. Pour nous, il est inacceptable que l’on dise qu’il y a certains lieux qui sont réservés aux manifestations et d’autres qui ne le sont pas», a regretté M. MBODJ.

Une opinion que partage le président de la Ligue sénégalaise des droits de l’homme (LSDH), Me Assane Dioma NDIAYE se dit surpris par le fait qu’on brandit un arrêté pris par un ministre de l’Intérieur d’alors pour en faire une jurisprudence. «C’est inacceptable de dire que l’arrêté du ministre de l’intérieur fait jurisprudence».  Me NDIAYE d’ajouter : «Je me rappelle qu’en 2011, à la veille de la présidentielle de 2012, on nous avait parlé d’une interdiction formelle de manifestation au niveau du Plateau. Mais cela avait été démonté à l’espèce et je me rappelle que  Sidy Lamine NIASS avait même convoqué une manifestation à la place de l’indépendance qui a été finalement encadrée par les forces de l’ordre».

WALFnet

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.