Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Situation mondiale: Les prix des produits alimentaires en hausse en septembre

L’indice FAO des prix des produits alimentaires s’est établi en moyenne à 170,9 points en septembre 2016, soit près de 5 points (2,9%) de plus qu’en août et 10 points de plus qu’il y a 12 mois. Selon l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao), la valeur de septembre est la plus élevée, depuis mars 2015.

 La Fao a noté un léger fléchissement en juillet de l’indice qui a progressé régulièrement depuis le début de l’année, principalement à la faveur d’une forte hausse des prix du sucre et de hausses plus modérées de ceux des produits laitiers, de la viande et des huiles. La hausse de l’indice du mois dernier tenait principalement au raffermissement des prix des produits laitiers et du sucre. Les prix des produits alimentaires sont de nouveau en hausse au mois de septembre. 

D’après la Fao, Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, l’indice des prix des céréales, soit en moyenne 140,9 points en septembre, était inférieur de 2,7 points (soit 1,9%) à celui d’août et de 8,9 pour cent à celui d’il y a 12 mois. Le fléchissement de septembre a marqué le troisième mois consécutif de baisses, principalement dues à l’abondance des disponibilités, notamment exportables. La production record de blé de cette année, ainsi que le rebond attendu de la production mondiale de riz et la production supérieure à la moyenne de céréales secondaires, en particulier le maïs, ont continué à exercer une pression sur les prix à l’exportation des céréales.

Les prix des huiles végétales se sont établis en moyenne à près de 172 points en septembre, soit une progression de 2,9 points (1,7%) depuis août, sous l’effet de la hausse des prix des huiles de palme, de soja et de colza. Les prix de l’huile de palme ont continué à se raffermir sous l’- effet d’une croissance de la production plus faible que prévue et de stocks peu abondants, à la fois dans les pays exportateurs et dans les pays importateurs.

Les cours mondiaux de l’huile de soja se sont appréciés en raison de la faiblesse des disponibilités mondiales à l’exportation, tandis que ceux de l’huile de colza se raffermissaient alors que l’on craignait
que la production mondiale poursuive en 2016-2017 son fléchissement pour la troisième année de suite. 

L’indice Fao des prix des produits laitiers – en moyenne 176 points en septembre – est en progression de pas moins de 21 points (soit 13,8 pour cent) par rapport à celui d’août. Les cours de tous les produits laitiers sont en hausse, en particulier en ce qui concerne le beurre, pour lequel coïncident une baisse des stocks et une forte demande interne dans l’Union européenne.

L’indice a progressé de 49 points (soit 38 pour cent), depuis avril. L’actuelle flambée des prix tient au  fait que l’on s’attende à ce que le fléchissement de la production de lait dans l’UE et l’ouverture timide de la campagne laitière en Océanie n’aboutissent à une contraction des disponibilités exportables, après deux années d’excédents.

Les prix de la viande se sont quand à eux établis en moyenne à 163,5 points en septembre, demeurant pratiquement inchangés par rapport à celui du mois d’août. Pour ce qui est de l’indice Fao des prix du sucre, il se situe en moyenne à 304,8 points en septembre, soit 19 points (6,7%) de plus qu’en août, poursuivant la hausse entamée il y a cinq mois. La dernière forte hausse des prix internationaux du sucre était en grande partie imputable aux conditions météorologiques défavorables dans la principale région productrice du centre sud du Brésil, premier producteur et exportateur mondial de sucre. La baisse de la production en Inde, deuxième producteur mondial de sucre et la faiblesse des disponibilités en Thaïlande et en Chine ont également accentué la pression à la hausse sur les prix
LEPOPULAIRE


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.