Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Makacolibantang : pourquoi le maire Khouraïchi THIAM est débarqué

Le torchon brûle entre le maire de Maka Colibantang et ses conseillers. Ces derniers ont profité, hier, de l’absence l’édile de la ville, parti en France pour se soigner, pour le vilipender et l’éjecter à la tête de la mairie. «Le Conseil municipal de Makacolibantang compte 56 conseillers, le maire y compris. Sur ces 56, 42 conseillers ont signé pour le départ de Khouraïchi THIAM. Nous interpellons les autorités que nous nous voulons plus de Khouraïchi THIAM. Il a trop fait. Il a saccagé tout ce qu’il a trouvé dans la mairie. Allez-y à la mairie, on n’a même pas de chaises pour la réunion lors du Conseil municipal. Un maire qui se trouve en France depuis le dernier conseil municipal, c’était le 3 février 2016. Jusqu’à présent il n’y a pas eu de conseil», déclare-t-il. Poursuivant Keba GASSAMA, porte-parole des détracteurs du maire, trouve que l’ancien ministre s’est servi au lieu de servir leur municipalité. «Les fonds de dotation alloués à la commune de Maka ne sont pas exécutés depuis 2014, tous les fonds ont été détournés au propre fin de Khouraïchi THIAM et de Mamadou BA. Il n’y a eu jamais de fonds de concours depuis notre installation. Les fonds alloués au BCI, rien n’a été exécuté. C’est même ce que le gouverneur, le sous-préfet et le ministre lui réclament », renchérit Keba GASSAMA. Très remontés contre l’ancien ministre, les conseillers ont dans la foulée trouvé son remplaçant en l’occurrence le Premier adjoint au maire, Mamadou GASSAMA. «Un maire capable de tels manquements est indigne de gérer les destinées des populations, c’est pourquoi nous lui retirons notre confiance en invitant l’Etat du Sénégal d’en faire autant, en lui retirant le tire de maire de Maka. A partir de ce jour, nous ne le reconnaissons plus comme maire», observe Madou Kane BAYO, un autre conseiller municipal.

WALFnet

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.