Senejournal - Toute l'actualité du Sénégal

Touba : Le Magal de Serigne Abdou Khadre célébré aujourd’hui

La communauté mouride célèbre, aujourd’hui, la venue au monde de Serigne Abdou Khadre Mbacké. Fils de Khadim Rassoul et de Sokhna Aminata Bousso, il était connu pour son orthodoxie et sa grande piété. Son legs a été revisité.

Aujourd’hui est célébré, à Touba, le Magal commémorant la naissance de Serigne Abdou Khadre Mbacké. Quatrième Khalife général des mourides, il a présidé aux destinés de la communauté pendant 11 mois. Le saint homme a quitté ce bas monde en 1990. Il a laissé à la postérité une empreinte indélébile d’un homme détaché du mondain et très attaché à l’adoration d’Allah, conformément aux enseignements du Prophète (Psl) et de son serviteur Khadim Rassoul.

L’imam des imams a dirigé, en tant qu’imam ratib, la grande mosquée de Touba pendant 21 ans (1968-1990). A l’intérieur de la grande concession qui fait face à la grande mosquée, les bâches sont en place et les disciples défilent à longueur de journée pour faire leur Ziarra à leurs guides religieux respectifs et à Serigne Cheikh Ahmadou Mbacké, le khalife de la famille de Serigne Abdou Khadre Mbacké. Des chefs religieux de Touba et des autres familles religieuses présents pour célébrer l’événement, marquent leur solidarité avec la famille du saint Homme. A la devanture de la maison se dresse un grand pavillon où s’activent les disciples pour tout terminer avant la cérémonie officielle prévue dans la soirée d’aujourd’hui.

Les disciples sont déjà sur place. Dans les différents quartiers abritant les domiciles de la descen dance de Serigne Abdou Khadre, les préparatifs vont bon train. Dans la soirée du vendredi dernier, s’est déroulée une importante conférence religieuse chez Serigne Cheikh Maï, animée par d’éminents érudits dont Serigne Mame Mor Mbacké, Serigne Mbacké Abdou Rahmane, sur l’importance de la vie d’un homme de Dieu, l’œuvre et les enseignements de Serigne Abdou Khadre Mbacké, en présence d’un parterre d’autorités religieuses de Touba.

La quête de la connaissance
On retiendra plusieurs témoignages des intervenants sur les humanités de Serigne Abdoul Khadre et son amour du savoir. Il entretenait de bons rapports avec toute la famille de Khadim Rassoul, mais aussi avec tous les foyers religieux du pays qui avaient de l’estime et de la considération pour lui pour de multiples raisons. Son désintérêt pour les biens de ce monde et de l’autorité était connu de tous. Son accession au khalifat de Serigne Touba en 1990 n’a fait que le renforcer dans ses retraites spirituelles et méditations. Dans ses prêches, il exhortait les disciples à la quête de la connaissance à l’action. Il insistait sur la rectitude, la lecture du saint Coran. Il était amis de tous et complice de Serigne Saliou Mbacké. Serigne Abdou Khadre n’a manqué la prière à la grande mosquée que lors de son pèlerinage à La Mecque. Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, président du comité d’organisation du Magal, a déclaré, lors de la réunion d’évaluation, la satisfaction des organisateurs vis-à-vis de certains services administratifs. Il a toutefois émis des craintes liés au sempiternel problème de fourniture de l’eau à l’occasion du Magal. Le nombre de poteaux électriques a augmenté, les vidanges ont été faites par la mairie. L’hivernage, révèle-t-il, avait causé des désagréments et plusieurs charges de sable sont nécessaires dans certaines concessions pour passer un bon Magal et à ce jour, nous n’en avons pas assez pour certaines rues. Le pompage des maisons a été insuffisant, regrette-t-il. Mais, ajoute-t-il, nous avons espoir que tout sera fait à temps. Il faut cependant reconnaître que les chefs de services, le préfet à leur tête, sont à pied d’œuvre pour respecter les engagements.

-lesoleil.sn

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.